Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

A Vaugneray, le petit patrimoine suscite l’intérêt

le - - Territoires - Vallons du Lyonnais

A Vaugneray, le petit patrimoine suscite l’intérêt
La Vierge en bois doré du XIXe siècle

La description des différentes étapes de ce minutieux travail, les produits, les matériels utilisés ont vivement intéressé le public qui suivait  l’évolution de ce travail  sur deux écrans d’ordinateur.

Ces travaux de  restauration ont été financés par la Drac, la famille Rambaud d’Hoirieu et la commune.   
C’était l’occasion de découvrir aussi les autres pièces mises en valeur dans cette vitrine : croix de procession ou d’autel, ostensoir, encensoir, pied de cierge pascal, chandeliers, vases, bannières, vêtements liturgiques… De rappeler l’implication de tous les acteurs dans la réalisation de ce projet conduit par la commune, sous la houlette de Gérard Duplat, adjoint aux travaux,  et la paroisse à travers une commission patrimoine mixte élus-paroissiens, suite à une première réunion à laquelle avait été conviée la commission diocésaine d’art sacré. Cet  aménagement intérieur a été retenu  parmi les trois propositions faites par l’architecte Luc Goupil, dont la collaboration aussi précieuse que désintéressée a été très appréciée.
Benoit Van Reeth, conservateur, et Carole Paret, de la conservation des Antiquités et objets d’art du Rhône aux archives départementales ont  attentivement suivi ce dossier ouvert il y a quelques années, suite aux importants travaux réalisés dans l’église, travaux achevés en 2002. Tout comme Cécile Reynier, du trésor de la cathédrale SaintJean, précieuse pour ses conseils de mise en valeur des objets qui seront présentés en fonction des temps liturgiques.
Le sol en marbre a été réalisé par l’entreprise Coquaz & Béal de Sainte-Consorce, les menuiseries par l’entreprise Ponchon de Vaugneray, l’éclairage directionnel a été installé par Bruno Delbarre, électricien employé de la commune. Equipé d’un détecteur de présence, le système se met en route dès que l’on approche la vitrine. Alain Bouteille a réalisé un coffre en bois pour ranger les bannières à plat afin d’éviter leur détérioration.
Encouragées par la mise en valeur du patrimoine, des personnes se sont manifestées ; une famille a déjà fait don d’un plateau et burettes ayant appartenu au père Jean Perceveau, aumônier de la Maison de santé.
Le thème de la journée étant « Cuisine terroir et savoir faire ». C’est à la salle de la rencontre que s’est prolongée cette animation avec la présentation des savoir-faire de personnes aujourd’hui disparues. Albert Vialatoux  a présenté une caméra construite en 1926 par son oncle Jean alors âgé de 16 ans et son père Paul, à la demande de Mme Boissel pour faire des projections à l’école ainsi qu’un petit appareil breveté, destiné à réduire la consommation d’essence.
Puis avec photos et cartes postales ont été évoquées la mémoire de Philippe Béraud, pharmacien au village, celle de François Carret, charcutier au Couvent Vieux,  de Claudine Ressicaud, couturière, de l’atelier de tricotage Louis etc… Chacun rapportant un souvenir, une anecdote. L’après-midi s’achevait par la dégustation du pâté de la vogue, remplacé de nos jours par la brioche.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide