Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Assemblée générale - Architectes experts de justice : entre tradition et dématérialisation

le - - Actualités

Assemblée générale - Architectes experts de justice : entre tradition et dématérialisation
Le président Thierry Dugelay

Lyon est la plus ancienne des associations d’architectes experts de justice et compte à présent 24 membres, dont deux arrivés récemment.

Créée avant la Seconde Guerre mondiale, elle a été réactivée dans les années 1950. Son actualité s’oriente autour du petit centre de formation avec des missions spécifiques au bâtiment, sans manquer de faire appel, pour des cas précis à traiter sous l’angle juridique (exemple : la responsabilité du maître d’ouvrage), à des avocats du barreau de Lyon.
Autre fer au feu des architectes experts, la création d’un site Intranet qui va permettre de collationner les différentes expériences des experts, de créer une bibliothèque mémoire, sans oublier des outils, du style forum ou FAQ. A rapprocher de cette virtualité intracommunautaire, la préparation de la dématérialisation dans le cadre des expertises : « Une dématérialisation que l’on voit arriver avec enthousiasme et inquiétude également ». Un moyen, initié dernièrement à Bordeaux, qui va fédérer les différentes parties en une « communauté virtuelle privée ».
Tout cela dans l’attente d’une mise en œuvre des bonnes pratiques qui devrait résoudre le problème de l’impression de centaines de pièces pour l’étude transmises par les avocats, ainsi que celui des accusés de réception. Somme toute, les architectes demeurent dans l’air du temps, même si tout n’est pas encore complétement réglé.
Dans ses propos, le président Thierry Dugelay n’a pas manqué de remercier tous les magistrats pour leur présence, démontrant ainsi leur vif intérêt pour l’association, pour ne citer que Jean Trotel, premier président de la cour d’appel, Paul-André Breton, président du TGI de Lyon, Etienne Quencez, président du tribunal administratif de Lyon, ou encore le représentant de Jean-Marc Le Gars, président de la cour administrative d’appel de Lyon.
En marge de cette assemblée générale, Thierry Dugelay avait invité Didier Repellin, inspecteur général des Monuments historiques, qui a donné une conférence passionnante sur le dossier de réhabilitation de l’hôtel-Dieu de Lyon. Un dossier emblématique pour Lyon, l’un des plus importants de France actuellement, qui comptabilise pour l’heure quatre kilomètres de plans, 400 mètres de longueur, 2,3 ha de tènements, 5,5 ha de façades ou encore 2 ha de toitures.

M.G.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide