Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Avocats - Prestation de serment pour la promotion « Nelson Mandela »

le - - Actualités

Avocats - Prestation de serment pour la promotion « Nelson Mandela »
C'est dans une cour d'appel flambant neuve et en toute solennité que les 172 étudiants de l'Ecole des avocats Rhône-Alpes promotion « Nelson Mandela » ont prêté serment, le vendredi 14 décembre.

Trop petite pour la circonstance, la salle de la cour d’assises s’est même doublée de la salle des pas perdus, reliée par des moyens vidéo.

Outre la présence des magistrats de la cour, celle de Linda Shongwe, ministre plénipotentiaire de l’ambassade d’Afrique du Sud et représentante personnelle de Nelson Mandela, a ajouté à la solennité de cette manifestation, symbolique pour tous ces jeunes avocats qui entrent ainsi en profession.
Très grand artisan de la paix au détriment de sa liberté, Nelson Mandela n’est-il pas à lui seul le symbole de la raison d’être des avocats ?
« On est pas avocat par hasard, mais par choix et par vocation », notera aussi Mme Dufournet, avocat général, dans son propos liminaire. Dans un discours presque féministe et devant une promotion féminisée aux deux tiers, cette dernière n’a pas hésité à parler de Jeanne Chauvin qui, en 1897, malgré tous ses diplômes, n’a pu intégrer le barreau de Paris, car elle était une femme ! Heureusement, la loi du 1er décembre 1900 autorisera enfin les femmes à prêter serment. Mais il faudra attendre 1976 pour les voir arriver à la Cour de cassation et au Conseil d’état.

Fierté et humanité

Comme dans cette situation d’un autre siècle, les avocats doivent savoir relever les défis, utiliser les compétences acquises, mais sans cesse les améliorer dans de nombreux domaines juridiques, mais aussi informatiques, bien au-delà des obligations légales. « C’est à ces conditions que vous serez connus et reconnus, de vos clients, de vos confrères, comme des magistrats ». Et d’ajouter : « Conservez toujours à l’esprit, quel que soit le dossier, médiatique ou non, le serment que vous allez prononcer et la déontologie qui en découle, sans jamais manquer d’humanité ».
« Il n’est pas de justice sans avocats. N’hésitez pas à faire appel à vos bâtonniers, tout en restant fiers de porter cette robe d’avocat et d’en assumer les valeurs, à l’image de votre parrain, Nelson Mandela ». Ces propos ont été largement appuyés par Jean-Jacques Baizet, président de la première chambre de la cour, lors de son décryptage du serment : « Je jure, comme avocat, d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité ». Et le haut magistrat de conclure, avant que le directeur de greffe n’appelle les 172 impétrants pour leur prestation de serment : « Soyez fiers d’avoir choisi de devenir avocat et d’aborder avec confiance les défis qui vous attendent ».
Comme il est de tradition, lors des prestations de serment, une gerbe a été déposée dans la salle des pas perdus du Palais de justice historique, en mémoire des avocats décédés et plus particulièrement ces derniers mois.

Michel Godet


Repères

Ce sont 160 nouveaux avocats du barreau de Lyon et douze des barreaux extérieurs de l’Ain, de Villefranche-sur-Saône et de Saint-Etienne qui ont prêté serment devant leurs pairs, mais aussi devant le président du TGI, le procureur de la République, les bâtonniers du ressort, les membres du conseil de l’ordre et le président de l’Ecole des avocats de Rhône-Alpes, le bâtonnier Medina.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide