Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Bernard Pivot prend la défense du Musée des tissus

le - - Actualités

Bernard Pivot prend la défense du Musée des tissus
Photo : Michel GODET

Avant une nouvelle réunion de finalisation du dossier le 6 octobre prochain, réunion sans doute « décisive et ultime » selon Emmanuel Imberton, président de la CCI Lyon Métro¬pole Saint-Etienne Roanne, Bernard Pivot est venu visiter le Musée des tissus de Lyon.

Et l'ancien journaliste d'apostro­pher les acteurs impliqués dans ce dossier : « Lyon est tou­jours la capitale de la soie et après avoir vu ça, je me dis c'est pas possible que ce musée disparaisse. On est tombé sur la tête. Il y a tellement de joyaux, de tels trésors et tellement de choses extraordinaires, que tout cela ne peut pas disparaître. J'en étais convaincu avant, et le suis encore plus aujourd'hui après ma visite. La soie est une référence incontournable de la ville de Lyon ».

Qui plus est, la Croix-Rousse a permis à la langue française d'ajouter à son vocabulaire trois substantifs fortement identi­fiés : les soyeux, les canuts et le Jacquart. « Imagine-t-on Epinal fermer son musée de l'image ! » « Cela paraît invraisemblable que ce musée partie intégrante du patrimoine lyonnais soit fermé, avec les merveilles qu'il recèle. On est tombé sur la tête », poursuit l'ancien présentateur d'Apostrophes, désor­mais président de l'Académie Goncourt.

« Ce musée est un héritage, une filiation, un patrimoine, une mémoire… Fermer le musée, c'est trouer la mémoire de Lyon, c'est déchirer son passé et mépriser les canuts et leur travail ! »

C'est en octobre 2014 que le sort de ce musée fort de ses plus de cent ans d'existence et son voisin celui des Arts décoratifs est mis sur la sellette son propriétaire, la CCI de Lyon, décla­rant ne plus avoir les moyens de le financer. Trois ans plus tard, après plusieurs réunions, la situation est toujours aussi critique, chacun se retranchant sur ses positions bien que de nombreux soutiens et encouragements aient vu le jour de­puis plusieurs mois.

Bernard Pivot ose croire que le nouveau président de la Mé­tropole, David Kimelfed, et le nouveau maire de Lyon Georges Képénékian, voire l'ancien maire et actuel ministre de l'Inté­rieur Gérard Collomb seront conscients de la nécessité de sa poursuite. « Je ne veux pas être le dernier homme qui a visité le Musée des tissus ! »




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide