Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Bientôt un béguinage à Francheville

le - - Actualités

Bientôt un béguinage à Francheville
Le béguinage de Perpignan

Bien loin du couvent des béguines qui accueillait des femmes pieuses et contemplatives mais économiquement actives, le béguinage est un lieu de vie pour des personnes âgées autonomes. Un projet de construction est en cours à Francheville, dans le Rhône.

Le premier béguinage des temps modernes voit le jour en 2012 à Perpignan, à l'initiative de Thierry Prédignac, ancien chef d'entreprise spécialisé dans la communication catholique. Son implication au sein de l'Eglise et ses préoccupations concernant la situation des séniors le conduisent à s'interroger sur leur avenir. Il rachète alors le cloître Saint-François-d'Assise à l'évêché de Perpignan pour installer une résidence de quatorze logements destinés à des personnes âgées qui peuvent continuer à mener une vie autonome tout en étant entourées par d'autres retraités ayant les mêmes aspirations.

Un climat fraternel et solidaire règne dans ce lieu de vie qui suscite d'emblée un grand intérêt. Le fondateur s'associe alors avec Vincent Bel et Christophe Baiocco, des professionnels de l'immobilier et du bâtiment pour développer d'autres projets de béguinage en France. Ces derniers redonnent vie à des sites que les institutions catholiques n'ont plus les moyens d'entretenir. Une reconversion qui offre une alternative séduisante permettant de conserver en ces lieux une finalité humaine, sociale et spirituelle.

Une réponse à l'isolement

Après Perpignan, les villes de Lourdes, Quimper et Mulhouse se sont dotées de béguinages. Un premier établissement en Auvergne-Rhône-Alpes devrait prochainement ouvrir ses portes à Francheville, une commune marquée par une forte présence religieuse. Le bâtiment sera construit sur le site d'une ancienne chapelle et donnera naissance à vingt appartements de type T2 et T3. Le béguinage Saint-Damien, qui comportera une nouvelle chapelle, devrait ouvrir ses portes en 2019. Un projet à Paray-le-Monial (Saône-et-Loire) est également en cours d'étude.

Aujourd'hui, le béguinage est une alternative aux maisons de retraite et une réponse à l'isolement. Les résidents disposent de leur propre appartement de deux ou trois pièces à la location qu'ils aménagent à leur guise avec leurs propres meubles. Ils veillent les uns sur les autres, se rendent service et se soutiennent. La mutualisation des biens et des espaces, ainsi que l'implication des habitants dans des services de jardinage, arrosage, comptabilité, etc., permet de faire de substantielles économies sur les loyers et les charges de la résidence.

Le béguinage est aussi une maison d'accueil de réunions amicales et de rencontres pour les résidents qui poursuivent ainsi leurs activités associatives en toute tranquillité. Outre les aides apportées par les uns et les autres dans des petites tâches quotidiennes, les services sociaux de la commune contribuent à conserver l'autonomie de certains résidents qui, tous, partagent les mêmes valeurs et sont heureux de vivre ensemble.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide