Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Christian Chenavard : industriel, hôtelier et « serial-entrepreneur »

le - - Actualités

Christian Chenavard : industriel, hôtelier et « serial-entrepreneur »
(© D.R.)

« Nous avons fini de rénover les dernières chambres il y a quinze jours », se réjouit Christian Chenevard.

L’homme n’entretenait, jusqu’en 2008, aucun lien particulier avec l’hôtellerie. C’était avant qu’il ne change de vie, pour devenir le nouveau gérant du Phénix Hôtel. Pas n’importe quel établissement dans le patrimoine lyonnais, puisque les 36 chambres du Phénix, toutes de conception différente, occupent trois bâtiments des XVIe et XVIIe siècles. Le tout sur les quais de Saône - une dizaine de chambres ont vue sur le fleuve -, à quelques pas des Terreaux et du Vieux Lyon.
Avec une formation en chimie, Christian Chenevard, né à la Croix-Rousse, passe d’abord de longues années dans la métallurgie, essentiellement chez le sous-traitant Chardon & Couchoud (protection anti-corrosion pour l’automobile, le bâtiment) dans l’Ain. Lui qui fait partie de la famille dirigeante gravit les échelons pour finir par posséder 90 % des parts de l’entreprise. Il décide de les céder, guidé par une envie de changement. « Mon expert-comptable m’a parlé du Phénix. Je suis venu dormir une nuit », se souvient-il. L’affaire est conclue en quelques mois, en 2008, et Christian Chenevard acquiert le fonds de commerce.
Après son expérience à la tête d’une entreprise de plus de 50 personnes, ce changement d’univers ne l’a pas franchement déstabilisé. Venir d’un autre métier, un obstacle ? « Il y a des avantages et des inconvénients. On ne connaît pas tout au début, mais on a un œil différent ». Agé de 52 ans aujourd’hui, le dirigeant n’a pas choisi l’hôtellerie pour se reposer. Pour se poser un peu, peut-être, mais cela n’explique pas tout : « Soit je le faisais, soit je n’aurais plus eu envie ensuite ».
Celui qui se voit plus comme un entrepreneur que comme un hôtelier a initié à son arrivée une remise au goût du jour complète. Le Phénix Hôtel avait été lourdement rénové en 1992. Les plans de Christian Chenevard pour ce nouveau coup de neuf s’étalaient sur trois ans. Il en aura fallu un peu plus dans un contexte économique défavorable, mais le travail est désormais accompli. Le Phénix Hôtel emploie neuf personnes à temps plein. Avec une clientèle affaires la semaine et touristique le week-end, l’établissement atteint selon son propriétaire 78 % de taux de remplissage.
En 2012, Christian Chenevard, décidément pas décidé à calmer le jeu, s’est associé avec des proches à la tête d’une brasserie, toujours à Lyon. « Elle nous plaisait bien », dit simplement le chef d’entreprise. D’autres idées font leur chemin. Comme celle d’acheter un autre hôtel dans la ville. « Il faudrait une cohérence avec le Phénix », glisse-t-il. Industriel, hôtelier ou « serial-entrepreneur », pour Christian Chenevard, « il faut de toute façon offrir un service. C’est pareil dans tous les métiers ».
Celui qui, s’il fait quelque chose, « le fait bien », s’implique avec mesure dans les instances professionnelles locales. Son regard sur l’évolution du marché hôtelier s’est déjà formé. « Quand je suis arrivé, il n’y avait pas de clients chinois, par exemple. Aujourd’hui, même si ce n’est pas grand chose, ils représentent 3 ou 4 % des clients. Nous accueillons aussi des Brésiliens, des Russes, qu’on ne voyait pas avant ». Avec sa situation idéale, au cœur de l’histoire lyonnaise, le Phénix Hôtel a de bonnes cartes à jouer, tant en tourisme qu’en affaires. Christian Chenevard n’a pas investi au hasard. On l’approche régulièrement pour lui demander si l’hôtel est à vendre.

P.-J. N.   


Date :
1990, la naissance de mes enfants, des triplés !

Lieu :
le Brésil

Ambition :
acheter éventuellement un autre hôtel à Lyon

Phrase :
si on se bagarre, on arrive toujours à s’en sortir
Personnalité : je ne voue de culte à personne…




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide