Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Cinéma - Hollywood et les 40 otages

le - - Culture et loisirs

Cinéma - Hollywood et les 40 otages
Argo, de et avec Ben Affleck, Bryan Cranston, John Goodman...

D’après une histoire vraie (révélée par la CIA 18 ans après les faits !) survenue à la suite de la Révolution islamiste en Iran, Argo a  le mérite de rappeler que, concomitamment à la fin de la Guerre Froide, la guerre de l’Occident avec une partie du monde islamiste a commencé, et que nous y sommes toujours 33 ans plus tard.

François Hollande lui-même n’aurait-il pas lâché il y a quelques semaines : « Nétanyaou est obsédé, il ne parle que de l’Iran (in le Canard enchaîné) ? ». Ben Affleck use de la liberté d’expression et ne manque pas de donner le rôle de méchant qu’ils méritent aux Américains en retraçant à grands traits le destin de l’Iran depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : déboulonnage du régime en place avec l’aide de la Grande-Bretagne, mise sur orbite du Shah, déboulonnage du Shah et survenue du régime des Ayatollahs…Sévère mais juste avec les siens, le cinéaste renverse la vapeur dans le traitement cinématographique de la prise d’otage et montre des suppôts du régime de Khomeiny particulièrement « gratinés » dans leur aveuglement, leur bêtise crasse et leur cruauté envers tous les ennemis supposés. Tout Américain étant bien sûr le représentant direct de Satan sur la terre. Le rôle des nations amies et leur solidarité (Canada-USA) est particulièrement sensible et bien illustré, le flamboyant et la toute-puissance des agents secrets sont remis à leur place, on n’est pas dans James Bond ! Le film développe même de large plage de drôlerie au second degré, avec l’irruption du monde frivole, décalé et insouciant d’Hollywood, comme machine de guerre « involontaire ». L’entertainment (un  faux film de science-fiction  en l’occurrence) fait consensus au-delà de l’idéologie théocratique. Grâce à cela les Américains ont berné les plus irréductibles. La Planète des singes ou Stars wars sont décidément plus forts que toutes les tentatives d’endoctrinement de masse par la force.

Eric Séveyrat




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide