Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Cinéma - Ill manors : cinéma rap, âpre et humain

le - - Culture et loisirs

Cinéma - Ill manors : cinéma rap, âpre et humain
Riz Ahmed

« Ill manors », titre intraduisible et non traduit par la production, se déroule dans le Sud de Londres, à l’orée des jeux olympiques de 2012, « dans l’Angleterre de James Cameron » comme le dit le film.

Ça se passe là, mais l’action pourrait avoir Marseille pour décor, Grenoble-Echirolles ou Grigny-la-Grande-Borne. Trafics, luttes de territoires, règlements de comptes. Le destin de ceux qui vivent là est simple : le trafic pour les garçons, le trottoir pour les filles, et la drogue pour tout le monde. Ben Drew a fait le choix de l’explication de texte dans des passages filmiques sous forme de clips individuels sur ses personnages. Le cinéaste « slame » en voix off les enfances volées, violées, déchirées, voire l’absence d’enfance de ses personnages. Ceci n’excuse pas le crime et la délinquance, mais cela peut expliquer… Ben Drew n’a pas de complaisance, il a de la bienveillance. Contre toute attente, il a bâti une sorte de mélodrame, où les mauvais garçons ne sont pas ceux que l’on croit, un monde où les plus fourbes ont les sourires les plus enjôleurs. Un dénominateur commun : pas de loi si ce n’est celle du plus fort, du plus cruel, du plus extrême dans la violence. Un monde où il faut faire ses preuves à coups de revolver. Deux ou trois scènes de suspens bien menées maintiennent le spectateur dans un thriller mâtiné de peinture sociale, où les personnages vivent et meurent dans des histoires parallèles, avec, de temps en temps, une lueur d’espoir. Le rappeur trentenaire Ben Drew a laissé de côté pour un temps, son groupe Plan B, pour décrire son monde dans un cinéma plus « policé », plus « accessible » que les clips de rap. Il se dit sous l’influence de cinémas de la veine de La Haine de Mathieu Kassovitz et de Taxi Driver de Scorcese. Une façon de transmettre au public l’idée d’un peu d’humanité dans un milieu âpre et impitoyable.

Eric Séveyrat



[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=sdfJd5Gg3w4[/youtube]




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide