Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Cinéma - L’Oncle Charles, d’Etienne Chatiliez, avec Eddy Mitchell, Valérie Bonneton, Alexandra Lamy…

le - - Culture et loisirs

Cinéma - L’Oncle Charles, d’Etienne Chatiliez, avec Eddy Mitchell, Valérie Bonneton, Alexandra Lamy…
Le Chabrol de la comédie S'il y a un printemps pour le cinéma, les films en sont les acteurs. Le dernier Chatiliez fait partie de ceux-ci et, on a envie de dire : « Comme d'hab. : jubilatoire, drôle, fin, juste... » et l'on ajoutera poétique, dans le cas de L'Oncle Charles.

Il y a eu Tatie Danièle, et maintenant L’Oncle Charles : Chatiliez adore les affaires de famille.

Il y a des cinéastes qui racontent bien les histoires, d’autres qui sont drôles, d’autres encore qui ont un style singulier, ou bien qui sont iconoclastes…Etienne Chatiliez est une synthèse ! On reconnaît bien les marottes du metteur en scène de La vie est un long fleuve tranquille : les riches face à ceux qui tirent le diable par la queue, les sans-noms un peu beaufs et franchouillards ! On retrouve l’idée de la légendaire famille Groseille dans la tribu «tuyau de poële » d’Alexandra Lamy et Valérie Bonneton, toutes les deux sont drôlissimes et sexyssimes. L’Oncle Charles, alias Eddy Mitchell, « Radiguet » dans le film, est un self-made man génial, et son faux nom « Doumeng », sonne comme un hommage au milliardaire rouge des années 70 (et Radiguet ?). Il est riche et il a réussi, mais il cache un secret plus terrible que la roublardise et la filouterie de cette famille de pauvres qui essaie de capter son héritage. Le film va vite et sonne juste, il est aussi, mine de rien, une peinture précise et sans cliché d’une France de la débrouille en 2011. Une sorte de Chabrol de la comédie. Pas de mort ni de thriller, mais une même plongée entre deux eaux : la France « profonde » et pauvre, et la France bourgeoise et provinciale, un peu à la façon de l’excellent Le bonheur est dans le pré (1995) . « Amoral et optimiste » selon l’auteur, L’oncle Charles met du baume au cœur du printemps français en 2012, qui commence si mal. Avec Chatiliez, tous les acteurs deviennent bons, et les seconds rôles particulièrement soignés, les répliques et les dialogues itou. C’est la marque des cinéastes comme Pascal Thomas, Georges Lautner…des optimistes drôles et lucides !

Eric Séveyrat


[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ekNh1hjWPWY[/youtube]




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide