Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Cinéma - Renoir sans relief

le - - Culture et loisirs

Cinéma - Renoir sans relief
Vincent Rottiers et Michel Bouquet

S’il n’était la fascination qu’exerce Michel Bouquet sur le spectateur, ce Renoir ne mériterait pas d’être repêché.

S’il n’était la fascination qu’exerce Michel Bouquet sur le spectateur, ce Renoir ne mériterait pas d’être repêché. A noter que ce magnétisme d’acteur rejaillit sur la jeune garde, surtout chez Vincent Rottiers, qui joue le rôle de Jean Renoir, fils de l’auguste peintre, et Christa Théret, le dernier modèle du peintre, Andrée (Catherine Hessling qui deviendra l’épouse du cinéaste Jean). De très belles images de vent, de nature, de corps, de lumière de la Côte-d’Azur, mais que de redondances ! Comme si le spectateur n’avait pas compris, le temps se couvre, et la lumière azuréenne s’éteint dans le film de Gilles Bourdos, lorsque la guerre revient dans la vie des Renoir, et que Jean décide de repartir au combat. Il est vrai que le peintre lui-même disait qu’il ne s’intéressait qu’aux belles choses, que le drame et le malheur, d’autres s’en occupaient très bien. Comparaison n’est pas raison, mais les grands films sur la peinture sont œuvres d’artistes, comme le Van Gogh de Pialat (1991), La Belle Noiseuse de Rivette (1991). Gilles Bourdos a choisi de s’attacher à la « psychologie », une donnée très peu « cinématographique ». [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=p6a-HJBeSZY[/youtube] On comprend que Jean vit dans l’ombre de son père et que ses prouesses de héros de la Grande guerre servent à s’échapper de l’emprise du grand homme. En revanche, on ignore souvent que Jean Renoir n’a pas eu de vocation de cinéaste dès son plus jeune âge. Gilles Bourdos décrit la fin de vie de l’artiste, Renoir père, atteint d’une maladie chronique des articulations, souffre le martyr pour continuer à peindre jusqu’au bout. Dans sa villa, il n’est entouré que de femmes, toutes anciens modèles, devenues ses domestiques. « Que ferez-vous quand vous ne pouvez plus peindre avec vos mains ? lui demande son médecin : « Je peindrai avec ma queue, plaisante Renoir. » Le père et le fils se partageront la même femme, le dernier modèle du peintre Andrée, qui deviendra physiquement la maîtresse du fils, puis son épouse, puis son actrice. Les modèles du père seront les actrices du fils, filiation artistique parfaite.

Eric Séveyrat

Renoir de Gilles Bourdos, avec Michel Bouquet, Christa Theret, Vincent Rottiers, Romane Bohringer …



[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xvtmgs_renoir-bande-annonce-vf_shortfilms#.UPbck-iiqHk[/dailymotion]




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide