Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Cité de la gastronomie : Lyon aiguise son appétit !

le - - Actualités

Cité de la gastronomie : Lyon aiguise son appétit !
Jean-Michel Daclin, Régis Marcon, Gérard Collomb et Bernard Vitiello (Eiffage) : l'heure n'est pas encore au sourire des vainqueurs ! (© Michel Godet)

« La gastronomique faisant intégralement partie de notre patrimoine », la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA)  a initié un projet intitulé « Pour une cité de la gastronomie ».

Appel à candidature a donc été lancé et six villes se sont déclarées. A Lyon, Jean-Michel Daclin a construit le dossier,  mais sans beaucoup d’écoute semble-t-il de la part de Gérard Collomb.
Et puis au fur à mesure, chacun y est allé, seul de son côté. Les Toques Blanches lyonnaises, un blogueur, un grand quotidien régional… Mais peut-on gagner une bataille en y allant en ordre dispersé ? Semble-t-il, les choses ont donc changé du côté de l’hôtel de ville. Pour fédérer les énergies, l’organisation d’une grand messe a donc été décidée, quelques heures avant les Trophées de la gastronomie.
Et c’est sans doute là l’un des problèmes d’un dossier presque uniquement porté par le monde de la cuisine, au grand dam des autres professionnels des métiers de bouche. Après une photo de groupe désordonnée, une réunion de présentation a ensuite permis au sénateur-maire de présenter ce projet (à contre cœur ?)
A n’en pas douter, pour beaucoup une cité de la gastronomie à Lyon semble une évidence au cœur de l’Hôtel-Dieu. Rabelais serait-il le lien entre médecine et gastronomie, deux de ses « moteurs » ? Quant à l’investissement, il est enfin chiffré. Soit 18 M€ dont 3 M€ alloués par la ville pour l’aménagement. Eiffage assurant l’équilibre des 15 M€ en s’assurant le concours d’autres partenaires, publics ou privés.
Pour faire vivre et vibrer cette hypothétique cité, les organisateurs comptent pour animer ses 4 500 m2, sur 150 000 visiteurs annuellement,  prompts à s’impliquer dans les expositions, le pôle de recherche et la formation.
Et, question stupide, si Lyon ne remportait pas ce concours ! Droit dans ses bottes, Gérard Collomb affirme, comme pour marquer son territoire, que la ville ira jusqu’au bout du projet, avec ou sans caution du label. Rendez-vous étant pris fin 2017. Pour information, la commission doit rendre ses conclusions fin décembre ou courant janvier, sachant qu’ in fine les ministères de l’Agriculture et des Finances trancheront.

M.G.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide