Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Collectivités - Une femme à la tête du conseil général

le - - Actualités

Collectivités - Une femme à la tête du conseil général
Danielle Chuzeville a déjà indiqué qu'elle ne se représenterait pas aux élections cantonales de 2015 (© Angel Sanhueza)

Les choses seraient-elles en train de changer au conseil général du Rhône ? C’est sous la présidence d’une femme, la centriste Danielle Chuzeville (lire l’encadré), que l’assemblée départementale va vivre « son plus grand événement institutionnel depuis la partition de 1793 entre la Loire et la Rhône », dixit la doyenne Jacqueline Vottero qui présidait la séance d’élection du président, suite à la démission de Michel Mercier.


Désormais maire de la commune nouvelle de Thizy-lès-Bourg (lire page précédente), ce dernier reste cependant en première ligne au conseil général. En tant que premier vice-président, Michel Mercier aura en charge le dossier-clé de l’euro-métropole lyonnaise qui va redessiner la carte et les compétences de l’assemblée départementale. Pour la présidente Chuzeville, « notre territoire est à la croisée des chemins… Je veux relever le défi de la métropolisation et de la création d’un nouveau territoire ».
Voilà pour le fond. En revanche, pas de surprise concernant la forme : la centriste Danielle Chuzeville a été élue quasiment sans opposition et sans l’opposition, seul les communistes participant au vote après avoir présenté une candidate de principe, Marie-Christine Burricand, battue par 28 voix contre 3.
Avant le vote, chaque représentant des groupes politiques, de droite comme de gauche, ont fait preuve d’une belle unanimité pour saluer le travail du président Mercier pendant presque un quart de siècle, à l’image du communiste Martial Passi, le remerciant « pour son réel sens de la République, de l’intérêt général et son respect de la diversité ».
Gilles Buna pour Europe Ecologie les Verts, et Georges Barriol pour l’UMP ont enrichi ce que l’on pourrait appeler le « Petit Mercier illustré », citant l’intéressé : « Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit » ou encore « Je combat l’erreur mais j’aime celui qui la commet » (reprise de Saint-Augustin). On retiendra également l’humour imparable du vieux compagnon de route Jean-Jacques Pignard : « S’achève une longue période pendant laquelle on pouvait dire : Mercier, c’est le Département, le Département c’est Mercier ».

F.R.                                   


Danielle Chuzeville en bref

C’est une Amplepuisienne qui succède à un Thizerot. Grande proximité géographie entre Danielle Chuzeville et Michel Mercier, mais aussi politique. Membre comme lui de l’UDI (Union des démocrates et indépendants), la nouvelle présidente a été élue pour la première fois au conseil général en mars 2001, succédant à Maurice Depaix qui ne se représentait pas, puis réélue en mars 2008. Proviseure de lycée en retraite, Danielle Chuzeville - 67 ans -  était depuis 2008 vice-présidente en charge des collèges et du conseil général des jeunes. Elle est également présidente de l’association Beaujolais Vert et vice-présidente de la Maison de l’emploi et de la formation du pays beaujolais.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide