Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Conseil des prud’hommes - Pierre Vion, nouveau président du collège employeurs

le - - Actualités

Conseil des prud’hommes - Pierre Vion, nouveau président du collège employeurs
A l'occasion de sa rentrée officielle, le conseil des prud'hommes (CPH) de Lyon vient d'installer le nouveau président du collège employeurs. Pierre Vion succède ainsi à Patrice Duret après une élection par ses pairs (1), au cours de laquelle il a obtenu 77 % des voix.

Juridiction paritaire, le conseil des prud’hommes de Lyon est présidé cette année par Bernard Augier, président du collège salariés, Pierre Vion étant vice-président.

Agé de 62 ans, Pierre Vion, Lyonnais natif de la Croix-Rousse, vous reçoit dans son bureau, sous une lithographie réalisée à la mémoire de Jacquard.
Clin d’œil de l’histoire pour celui qui a obtenu entre autres un Dut de génie civil, avant de s’orienter dans le BTP. Issu d’un grand groupe de BTP, il crée son entreprise de TP (70 personnes) à Mornant, spécialisée dans le routier avec un poste d’enrobage, une carrière et un centre de revalorisation des matériaux. Entreprise qu’il cède en 2008.
Après quelques mandats électifs dans son cœur de métier, il se met au service de la justice prud’homale dès 1997, date à laquelle il est élu pour la première fois au CPH de Givors. Président de la section encadrement, il est réélu en 2002 à Givors puis, suite à la modification de la carte judiciaire, à Lyon en 2008 pour présider la section des référés.
Dans sa feuille de route, Pierre Vion insiste sur quelques valeurs qui lui tiennent à cœur : écouter ce qui se passe dans cette maison, s’imprégner de l’atmosphère, développer une action préventive en direction des employeurs afin d’éviter au maximum les conflits prud’homaux mais aussi, vu son statut de retraité, accroître sa présence dans la juridiction qui compte 282 conseillers (141 pour chaque section) et un greffe de 30 personnes. « C’est une grosse PME dans laquelle il y a un important travail d’accueil et de conseil à faire ; la mission essentielle du président et du vice-président étant de faire tourner le conseil », ajoute-t-il.

Jusqu’au jour de l’audience, la conciliation est possible…

Cette institution, il est vrai, est un indicateur direct de la situation économique. A ce propos, ce sont environ 7 000 affaires qui ont été enrôlées l’année dernière, soit une augmentation de près de 6 %. De plus, les préoccupations sociales du CPH se font encore ressentir : les référés pour salaires impayés sont de plus en plus nombreux. Une situation qui semble difficile à résorber surtout à cause d’un problème de locaux dans un premier temps (cinq salles d’audience seulement) et aussi de manque de personnel administratif et de greffe, dans un second.
Parmi les affaires recensées dans les cinq sections, les licenciements économiques arrivent en tête devant les harcèlements moraux. « Des sujets toujours très délicats pour nous à délibérer », remarque Pierre Vion, sans omettre de mentionner que se profilent maintenant des arnaques aux AGS.
Celui qui sera président l’année prochaine, par le jeu de l’alternance, rappelle que jusqu’au jour de l’audience, la conciliation est possible, ue chacun doit comprendre que le conseil est bien paritaire et qu’il aura à cœur de faire connaître et reconnaître cette juridiction. Dans sa feuille de route également, souhait partagé par le président Augier : faire diminuer le stock des affaires en cours.
Et de conclure : « On juge en droit. Il faut donc mettre de côté ses a priori pour que tout se passe au mieux ». C’est sans doute à ce prix que son mandat sera aussi intéressant qu’enrichissant.

Michel Godet

(1) Medef Lyon-Rhône, CGPME du Rhône - Cidunati, Union des professions libérales (UNAPL), UPA Rhône, FDSEA du Rhône, Fédération des particuliers employeurs (FEPEM)




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide