Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Elections législatives - Pas de triangulaire au second tour dans le Rhône

le - - Actualités

Elections législatives - Pas de triangulaire au second tour dans le Rhône
Pas de Rhodanien élu à l'Assemblée Nationale à l'issue du premier tour

14 duels, pas une triangulaire : c’est ce qui attend les électeurs du Rhône pour le second tour des législatives, ce dimanche 17 juin.

Rappelons qu’il faut dépasser la barre des 12,5 % des inscrits pour pouvoir se maintenir, et avec la faible participation du premier tour - 42,78 % dans notre département, soit deux points de plus qu’en 2007 -, il fallait obtenir au moins 21 % des suffrages pour revenir en deuxième semaine.
A noter qu’il n’y a aucun élu à l’issue du premier tour, alors que 4 candidats UMP l’avaient été il y a cinq ans. L’UMP qui reste le premier parti du Rhône, avec 34,53 % des voix, le PS - 26,01 % - se rapprochant. Si on lui additionne les voix des écologistes, du Front de gauche et des radicaux de gauche, la gauche parlementaire fait mieux que la droite : 41,7 % contre 39,56 %. Avec 14,13 %, le Front national s’affirme comme la troisième force politique.
Dans l’Ouest lyonnais, les députés sortants UMP devraient tous retrouver leurs sièges face aux candidats de gauche : Philippe Cochet dans la 5e circonscription avec 47,78 % au premier tour ; Patrice Verchère (48,02 %) dans la 8e ; Bernard Perrut (37,59 %) dans la 9e ; Christophe Guilloteau (40,94 %) dans la 10e ; Michel Terrot (39,11 %) dans la 12e. Ceci face à des candidats PS, sauf dans la 9e où c’est un représentant d’Europe Ecologie - Les Verts (Vincent Meyer) soutenu par le PS qui relèvera le défi.
Reste le cas de la 11e circonscription, à l’extrême sud du département où l’UMP Georges Fenech réussit son retour, après l’invalidation de son élection en 2008. Il sort nettement en tête du premier tour avec 29,28 % des suffrages, écartant une gauche divisée entre la candidate PS - Radicaux de gauche « parachutée » France Gamerre (17,96 %), le dissident Guy Palluy (12,09 %) et le Front de Gauche René Balme (8,25 %). Mais aussi le député sortant Raymond Durand (Nouveau Centre) qui s’effondre avec seulement 7,88 %. Alors qui pour affronter Georges Fenech au second tour ? Agnès Henry (18,84 % des suffrages), du Front national, l’une des deux candidates frontistes pouvant se maintenir, avec Sandrine Ligout dans la 14e circonscription.

F.R.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide