Fermer la publicité

Eric Maurincomme : « Nos étudiants choisissent leurs entreprises »

le - - Actualités

Eric Maurincomme : « Nos étudiants choisissent leurs entreprises »
Eric Maurincomme, directeur de l'Insa Lyon

L'Insa Lyon forme les ingénieurs de demain, prisés par les entre¬prises d'Auvergne-Rhône-Alpes. Trois questions à son directeur, Eric Maurincomme

Comment formez-vous les étudiants ingénieurs pour répondre aux enjeux économiques de demain ?

Nous formons des talents à forte employabilité. 90 % de nos ingénieurs et 75 % de nos doctorants décrochent un poste en entreprise. Nos élèves sont formés pour répondre aux besoins des entreprises. Dès la pre­mière année, ils suivent un stage d'exécution obligatoire noté par des référents en entreprise. La Commis­sion des titres d'ingénieur exige 28 semaines de stages hors les murs de l'école. Ces expériences leur per­mettent d'affiner leurs choix. L'enjeu de nos formations aujourd'hui réside dans la mise en avant des compé­tences des futurs professionnels. Nous essayons de casser les codes et de former des étudiants ouverts et animés par des valeurs, un socle fort de l'identité de l'Insa. La majo­rité de nos 6 000 étudiants réside sur le campus, dans un environnement multiculturel où ils partagent des moments de vie et de convivialité. De nombreuses associations existent et sont animées par les étudiants qui mettent en avant ces compétences auprès des employeurs.

Comment l'Insa est-il au service du territoire ?

Seuls 10 % de nos étudiants sont origi­naires du Rhône et 35 % d'Auvergne-Rhône-Alpes. A la sortie, ils sont près de 50 % à travailler pour une entre­prise de la région. L'école et le ter­ritoire sont donc attractifs pour les étudiants. L'Insa Lyon est plébiscité par les bacheliers et souvent posi­tionné en premier choix pour faire leurs études d'ingénieur. La sélec­tion est donc ardue pour entrer à l'Insa Lyon.

Quels liens entretenez-vous avec les entreprises ?

L'entreprise est partout à l'Insa Lyon. Un chef d'entreprise préside son conseil d'administration, com­posé à près de 50 % de personnes extérieures. La politique de l'Insa est définie par ce CA. Chacune des neuf spécialités de l'école dispose d'un conseil de développement dans lequel les entreprises évoquent leurs souhaits sur la manière dont doivent être dispensées ces trois années de spécialité – après les deux premières années généralistes -. Des ingénieurs de ces entreprises dispensent des cours et surtout expliquent leurs métiers aux élèves qui peuvent ainsi se projeter dans leur avenir pro­fessionnel. Les offres de stages en entreprises sont plus importantes que le nombre d'élèves… Sur des métiers en tension, comme ceux du numérique, les étudiants ont le choix de l'entreprise. La formation d'ingénieur par apprentissage est déployée depuis 2009 et compte cinq filières depuis la rentrée 2017. Nous avons les mêmes exigences et délivrons le même diplôme à ces étudiants qui ont choisi de se réaliser par le travail. 50 % de la formation sur les trois années de spécialisation d'ingénieurs sont réalisés en entre­prise.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide