Fermer la publicité

Exposition « Des villages et des hommes » à la Maison de Pays

le - - Territoires - Monts du Lyonnais

Exposition « Des villages et des hommes » à la Maison de Pays

« Il y a deux ou trois ans, nous avions, ici même, mis à l'honneur des dames figures locales de leur village ; cette nouvelle exposition montre, à leur tour, des hommes qui ont marqué la vie de leur cité par leur générosité, leur dynamisme ou leur sens du service, confie Patricia Guinand, hôtesse à l'office de tourisme. Pour cela, ajoute-t-elle, nous nous sommes adressés aux élus des différentes communes qui se sont chargés de trouver des personnes connaissant ou ayant connu des hommes d'exception. »

Dix communes de la zone sud de l'office de tourisme ont répondu ; les unes ont présenté une personne, les autres plusieurs. Des photos, des extraits biographiques illustrent le parcours de ces hommes qui ont marqué leur village.

Pour Aveize, le visiteur découvre le cardinal Fech (1763 - 1839) qui fonda le séminaire de l'Argentière, devenu maison médicale ; Jean Bonnard (1902 - 1996), facteur, qui a emprunté tous les chemins de la commune ; un autre facteur, Pierre Véricel (1895 - 1986), également fossoyeur au cimetière ; Claudius Chipier (1908 - 1978), garde champêtre, menuisier et tenant un commerce d'épicerie ; Dédé Loison (1940 - 2013), un homme généreux au grand cœur.

A Coise, Paul Lornage a retenu l'attention ; ordonné prêtre en 1929, il fut curé de la paroisse de 1946 à 1978 avec les nombreuses actions de son esprit d'entrepreneur. Pour Duerne : Jean Poloce (1919 - 2013), qui après une carrière aux Ponts et Chaussées, prit, à la retraite, la fonction de garde champêtre durant 25 années. A La Chapelle-sur-Coise : Benoît Véricel (1913 - 1980) qui fut l'homme à tout faire : garde champêtre, facteur, fossoyeur, sonneur, sacristain.

A Larajasse, Bernard Jacoud, 89 ans, est un personnage atypique : maire de sa commune de 1965 à 1999, il est difficile de citer tout ce qu'il a apporté à ses concitoyens. A Marcenod, c'est René Bonnard, 69 ans, qui a été retenu, la mémoire de la commune, facteur, porteur de messages, le chapardeur d'images. Egalement Marius Thizy, 84 ans, maire de sa commune de 1977 à 2001, un maire dévoué. Retenu aussi Roger Cognet, 88 ans, l'artisan menuisier qui s'est fait artiste la retraite venue, maquettiste sur bois.

Meys se souvient de Marc Vernay (1930 - 2017), un pilier de la vie et de l'histoire meysarde. Il fut l'un des créateurs de la Fête de la batteuse. Pomeys s'est tourné vers le père Jean-Claude Colin (1790 - 1875), fondateur des pères maristes et de la maison de la Neylière. Le Dr Pierre Cornut, médecin généraliste puis pédiatre, sculpteur et écrivain fut bien connu des Saint-Martinois. Prochainement ses sculptures seront inaugurées dans leurs divers emplacements de la commune.

Saint-Symphorien-sur-Coise a connu des hommes illustres tels qu'Antoine Pinay ou Benoît Carteron mais les Pelauds ont mis en valeur Jo Fayolle (1921 - 1981), une personne engagée, tournée vers les autres, résistant. Aussi Georges Emain (1929 - 1985), prodigieux animateur dans sa cité. De même Noël Besacier (1920 - 2014), la discrétion au service des autres ; sa passion fut l'écriture et l'information, il fut correspondant du Progrès.

Exposition « Des villages et des hommes », jusqu'au 3 décembre à la Maison de Pays à Saint-Martin-en-Haut, tél. 04 78 48 64 32



Du même sujet


L'Essor

Hebdomadaire d’informations locales et régionales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Abonnement au journal l'Essor› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide