Fermer la publicité

Exposition : Fiction et Réalité à revisiter à Condrieu

le - - Culture et loisirs

Exposition : Fiction et Réalité à revisiter à Condrieu
Deux artistes régionaux aussi modeste que renommés , aussi talentueux que particuliers

A Condrieu, la Chapelle de la Visitation invite durant l'été les « photographies picturales » d' Hervé Clavreul à côtoyer les œuvres « néo réalistes » du sculpteur Patrick Doutres.

Dès l'entrée, le visiteur est frappé par les impressions fortes issues d'un art photographique laissant une large part à l'imagination tout en prenant pour sujet les arbres et la nature, la forêt et les fleurs qu'il sublime grâce à une technique personnelle centrée sur la  prise de vue.

Nulle retouche et pourtant une dimension abstraite se présente à nos yeux comme pour nous inviter  à changer notre regard sur les choses, les êtres de la nature et  le monde dont nous n'avons nous mêmes qu'une simple représentation. Telle la caverne de Platon, les murs de la chapelle nous invitent à l'introspection via l'objectif d'Hervé Clavreul. La réflexion philosophique s'offre à tous ceux qui ne restent pas insensibles à ces mouvements de vie, ce concert de couleurs et de lumière, quand ce n'est le noir et blanc qui vient s'imposer. Un art à classer dans le courant Pictorialiste qui demeure singulier et hautement expressif.

Plus loin, les  sculptures appartenant au « nouveau réalisme », signées  Patrick Doutres. Si la création s'est imposée depuis maintes années à la lueur de son métier industriel dans le métal, le sculpteur a pris une nouvelle orientation en travaillant aux cotés d'un orfèvre. Animaux, bateaux, insectes, tableaux en clin d’œil à divers domaines : ses œuvres aussi variées qu'inventives ne sont que des objets détournés, à base de pièces récupérées, allant des couverts argentés à l’armoirie du Train de Simplon, des charrues aux piétements de meubles du château de Guermantes... Soudain, de nouveaux objets parlent avec humour et de finesse, d'engagement, de révolte ou de tendresse, mais laissent une porte ouvert à notre imaginaire. Toujours demeure la liberté que le créateur réserve à quiconque veut écouter et entendre d'autres histoires comme autant d'énigmes sorties d'un vieille armoire.

Exposant de manière officielle depuis 1983, Patrick a acquis d'année en année une renommée mondiale en allant jusqu'à être sollicité dans le monde de la gastronomie (pour la création de couverts d'argent dédiés à à l'institut Paul-Bocuse, ou de trophées pour les grands concours culinaires tel le Sirha de Lyon). Une exposition saisissante qui revisite le monde pour élargir nos regards, ouvrir nos yeux et alimenter nos réserves de lumière et d'espoir.

Gaëlle Bardin

Jusqu'au 28 août à la Chapelle de la Visitation à Condrieu. Ouvert samedi de 15 h à 19 h ; dimanche et jours fériés de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h.



L'Essor

Hebdomadaire d’informations locales et régionales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Abonnement au journal l'Essor› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide