Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Finances - La Ville de Lyon adopte son budget 2012

le - - Actualités

Finances - La Ville de Lyon adopte son budget 2012
(© Angel Sanhueza)

Avec 24 M€ supplémentaires, le budget 2012 de la Ville de Lyon est en hausse de 3,5 % par rapport au précédent.

Résultat, selon le sénateur-maire Gérard Collomb, de l’augmentation des rentrées fiscales de la Ville - autrement dit des nouvelles constructions de logements et de la croissance démographique (taxes d’habitation + 1,7 % et foncière + 2,4 %) - et des recettes propres (entrées des musées, taxe sur le droit des terrasses, restaurants scolaires… : + 13 %). La faible augmentation de la masse salariale (1,9 %) y est également pour beaucoup.
Ce qui permet à la municipalité d’augmenter ses dépenses d’investissement de 18 M€, soit un total de 134 M€. Elle va pouvoir aussi compter sur les 79 M€ d’épargne brut réalisés mais également sur les 75 M€ d’emprunts. Deux sommes qui serviront notamment à financer à hauteur de 123 M€, les travaux d’équipements culturels lyonnais (800 000 € pour l’Opéra de Lyon, un peu moins d’un million pour les bibliothèques municipales ou encore 500 000 € pour le Centre d’histoire de la résistance et de la déportation).
114 M€ pour le poste éducation avec notamment la construction des groupes scolaires Victorien-Sardou pour 8 M€. Autre dépense d’équipement, les espaces publics pour lesquels la Ville prévoit un budget de 65 M€ avec notamment les 3 M€ d’aménagement de la place Bellecour. Côté petite enfance (48,9 M€ de budget), 2,9 M€ seront consacrés à la création de trois crèches. Le domaine des solidarités devrait compter sur un budget de 44,8 M€, 39,1 M€ pour les sports et 10,1 M€ pour le développement économique, soit le dernier poste de dépenses d’équipements de la Ville.
A noter que la Ville devrait rembourser cette année 60 M€ de dette (46 M€ de capital et 14 M€ d’intérêts), dette qui va s’élever pour 2012 à 350 M€ contre 430 M€ il y a encore 10 ans. Soit un stock de dettes au plus bas depuis 1999. Ce qui vaut d’ailleurs à la Ville de Lyon de conserver sa note AA tendance positive, confirmée par l’agence américaine Sandard & Poor’s.
Avec un budget en légère hausse, la Ville de Lyon souhaite ainsi passer outre la crise et les dotations de l’Etat en baisse pour continuer ses investissements et ne pas augmenter les impôts.

R.C.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide