Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

FISAC : un bilan positif pour le territoire

le - - Territoires - Balcons du Lyonnais

FISAC : un bilan positif pour le territoire

Le Fonds d'investissement pour les services, l'artisanat et le commerce (FISAC) est un dispositif national d'accompagnement qui vise à redynamiser le commerce, les services et l'artisanat local.

Son action se traduit par le versement de subventions aux collectivités locales ou entreprises ayant répondu à l'appel à projet. Il finance des actions de fonctionnement ou d'investissement.

Soutien apporté depuis 2015, il touche à sa fin et les élus communautaires dressent le bilan. Près de 550 000 € d'investissement ont été engagés par les commerçants pour réaliser des travaux de modernisation, d'achat de matériel ou de mise en accessibilité de leur établissement. L'enveloppe financière allouée par l'Etat et la Copamo pour les aides directes aux commerçants et artisans est de 135 00 €, soit près de 25 % des dépenses éligibles.

Le secteur d'activité des entreprises aidées représente pour 50 % les services, 21 % l'alimentaire et le bâtiment, 8 % l'artisanat production. Le premier investissement subventionné est l'acquisition de matériel et équipement, suivi par l'aménagement intérieur ou extérieur du local, enfin la rénovation des vitrines.

Sur le territoire de la Copamo, une trentaine de commerces ont pu bénéficier du FISAC. Exemple : Roselyne Violet, gérant du commerce Proxi à Taluyers, a pu mettre son commerce aux normes d'accessibilité des établissements recevant du public (notre photo). Une réflexion sera portée dès le mois prochain pour prolonger l'initiative.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide