Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Grand Lyon Habitat joue la proximité

le - - Actualités

Grand Lyon Habitat joue la proximité
Daniel Godet (© Angel Sanhueza)

Quel était l’objectif de ce « Village de proximité » ? Daniel Godet : Permettre à tout notre personnel de montrer ce qui est développé au quotidien pour améliorer la vie des habitants.

Quel était l’objectif de ce « Village de proximité » ?

Daniel Godet :
Permettre à tout notre personnel de montrer ce qui est développé au quotidien pour améliorer la vie des habitants. Un travail de fond qui ne se voit pas dans sa totalité, dans ses dimensions sociales, économiques, culturelles… On a tendance à ne percevoir que la pointe de l’iceberg. Il est important que le personnel fasse connaitre l’énergie exemplaire qu’il met dans son action, c’est le moindre des hommages que nous devons lui rendre.

Plus globalement, percevez-vous déjà les retombées de la Semaine nationale des HLM ?

D.G. :
Je la perçois en tous cas comme un élément positif pour l’image du mouvement HLM qui en a besoin. D’autant plus dans un contexte de crise, le milieu HLM rime avec situation difficile, pénurie, fragilité… « Les emmerdes, ça vole en escadrille » disait Michel Audiard. Les concentrations de fragilités peuvent entrainer de graves dysfonctionnements sociaux, avec le risque que la loi du plus fort ne s’installe. Il s’agit de renverser cette image souvent véhiculée, de montrer que les HLM, c’est dynamique !

L’image du logement social a déjà évolué de façon positive…

D.G. : Oui mais il y encore du chemin à faire. Et il suffit d’un contre-exemple pour que tout le monde en subisse les conséquences. Nous devons notamment travailler sur les questions de la mobilité résidentielle et du traitement des demandes de logements où il y a un déficit de communication, de transparence… Pour des raisons techniques, tout simplement parce que la demande est supérieure à l’offre, il est logique qu’il y ait de l’attente, ce qui pousse les demandeurs à la critique. Nous devons expliquer pourquoi c’est long et les critères d’attribution des logements.
En Angleterre, les organismes mettent leurs offres sur Internet. Les demandeurs se positionnent sur les propositions qui les intéressent, et ils connaissent précisément les temps d’attente.

Propos recueillis par Fabien Rivier




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide