Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Guillaume Despierres conjugue finance et valeurs humaines

le - - Économie

Guillaume Despierres conjugue finance et valeurs humaines
Aurélie RAISIN

Après Christian Georges, directeur financier de Saint-Jean Industries, en 2016, c'est le directeur administratif et financier de La Vie Claire, dont le siège social est à Montagny, qui a été récompensé cette année, dans le cadre de la 11e édition du Trophée Finance et Gestion de la DFCG Auvergne-Rhône-Alpes.

Directeur administratif et financier de La Vie Claire depuis septembre 2015, Guillaume Despierres entend démontrer que les métiers de la finance ne sont pas incompatibles avec le respect de belles valeurs humaines. Une philosophie que ce quadragénaire, passé notamment par le Groupe Casino et Easydis, s'efforce de mettre en pratique au quotidien dans l'entreprise lyonnaise, mais aussi en dehors. Ainsi, en 2016, il a pris le temps de lancer, avec un ami, une start-up dans l'univers du médical.

Chez La Vie Claire, il a été amené à mettre ses convictions au service de la structuration des services financiers et des ressources humaines d'une ETI en plein développement. « Nous avons fait 31 % de croissance en 2016 et nous franchirons encore la barre des 20 % cette année », confirme-t-il.

Dans ce contexte, le défi qu'il a dû relever depuis deux ans consistait à accélérer le développement de l'enseigne dans le respect de ses valeurs. « La Vie Claire connait depuis plusieurs années une forte croissance, supérieure au marché, mais nous devons rester offensifs pour conserver notre place de leader, explique-t-il. Car la tendance porteuse du marché du bio attire de nombreux acteurs et nécessite une remise en question perpétuelle, si nous voulons faire face à une concurrence de plus en plus prenante. »

Pour maintenir sa position, La Vie Claire a engagé un plan de développement ambitieux, qui vise à doubler son parc magasins et ses effectifs à horizon 5 ans, dans un contexte de marché de pénurie où l'offre ne permet pas de couvrir la demande sans cesse grandissante. « Dans ce cadre, la direction financière doit poursuivre sa transformation, pour passer d'un statut administratif à un statut de support à valeur ajoutée et contribuer à accélérer le développement de l'enseigne. C'est la tâche à laquelle je me suis attelé et que j'entends poursuivre », conclut Guillaume Despierres.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide