Fermer la publicité

IFPEN célèbre 50 ans d'innovations à Lyon

le - - Économie

IFPEN célèbre 50 ans d'innovations à Lyon
Didier Houssin, président d'IFPEN

IFP Energies nouvelles suit les mutations des enjeux énergétiques grâce à sa plateforme d'innovations de Solaize qui compte 800 collaborateurs. Acteur des avancées scientifiques, l'IFP Energies nouvelles se veut un catalyseur de partenariats avec les collectivités locales, les grandes entreprises, les PME, les pôles de compétitivité et le monde académique dans les domaines de l'énergie, du transport et de l'environnement.

« IFP Energies nouvelles est un pont entre la recherche fondamentale et l'indus­trie, un outil au service de la recherche et de l'innova­tion. Dès les années 1980, il devient un partenaire acadé­mique du CNRS puis signe des conventions avec les universités de Lyon et l'ENS Lyon. Le transfert, en 2003, de 200 personnes d'IFP de Rueil-Malmaison à Solaize confirme l'implantation de l'entité au coeur du bassin industriel lyonnais. Depuis, les partenariats avec les pôles de compétitivité LUTB et Axelera ainsi qu'avec les grande entreprises ont pro­duit des innovations qui irriguent tout le secteur de l'énergie », déclarait Didier Houssin, président d'IFPEN lors de la célébration des 50 ans de l'institut dans les salons de l'hôtel de Ville de Lyon, le 19 septembre der­nier.

Le site lyonnais regroupe les moyens de conception, de modélisation, d'expéri­mentation et de développe­ment dans les domaines des procédés de production de carburants pétroliers, carbu­rants de synthèses et biocar­burants 1re et 2e génération, de la production d'intermé­diaires chimiques à partir de pétrole et de biomasse, des moteurs thermiques et hy­brides, des énergies marines et éoliennes et, enfin, dans le captage et la valorisation du CO2.

« Entre 2006 et 2017, 107 tra­vaux de doctorants ont été des sujets de publications scientifiques », se félicite Didier Houssin qui a éga­lement rappelé que le prix Nobel de chimie 2005, Yves Chauvin, et la femme scien­tifique de l'année 2014, Hélène Olivier-Bourbigou, avaient mené une partie de leurs recherches au sein de l'IFPEN.

Pour l'avenir, l'institut pour­suit ses recherches en faveur de la transition énergétique. « 50 % de nos brevets sont désormais liés aux énergies nouvelles et à la mobilité du­rable », affirme le président.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide