Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

International - LYINC : un club « à l’anglaise » pour Lyon

le - - Actualités

International - LYINC : un club « à l’anglaise » pour Lyon
Yves Revol, PDG de Clasquin, qui sait ce que le mot international signifie, a initié à Lyon un véritable club, au sens anglais du terme, dans lequel convivialités sociale et familiale s'expriment bien au-delà d'un traditionnel club d'affaires.

Jouant sur la phonétique, l’acronyme signifie « lien » (link en anglais) et son décryptage, the INternational Club of LYon (LY.IN.C).

Ouvert depuis mi-septembre et inauguré le 13 novembre, le club compte déjà une centaine de membres (la jauge est fixée à 300), dont 52 % d’étrangers et 50 % de femmes provenant de 27 nationalités différentes.
Pour faire partie du club, il faut être international minded, anglophone et doublement parrainé. Le Lyinc s’adresse donc aux étrangers en poste à Lyon, comme aux expatriés, aux professeurs (EM Lyon), aux artistes, aux étudiants et autres sportifs étrangers de passage entre Rhône et Saône. Le profil international étant de mise dans ce club où l’on s’exprime majoritairement en anglais.
A ce jour, 25 membres-fondateurs ont créé cette association (avec un apport de 20 000 € de leur société), parmi lesquels le président Yves Revol, la trésorière Maria Paublanc, directrice régionale du CIC Lyonnaise de banque, le vice-trésorier Stephen Dickson ou encore l’architecte-décorateur Jorje Grasso. Le corps consulaire et l’International school of Lyon étant deux membres honoraires. Les adhérents, quant à eux, honorent une cotisation annuelle de 2 200 €.
Alors, que peut-on faire chaque jour de 8 h à 18 h et chaque jeudi et vendredi jusqu’à 22 h dans les locaux d’un club qui n’est pas d’affaires,  en plein centre de la ville et en face de la CCI de Lyon ?
La convivialité internationale étant de mise, on peut donc prendre le breakfast ou le lunch (le chef est jamaïcain) dans un endroit cosy avec ses clients, faire un billard ou boire une bière après le job ou encore pratiquer un sport, voire faire des balades en famille, avant ou après le brunch dominical.
Sur une superficie de 400 m², se côtoient bar, salles de réunion, salles à manger, salons divers… dans une atmosphère cosy donc et intemporelle, sobre sans être triste. C’est l’architecte-décorateur argentin basé à Lyon, Jorje Grasso qui a géré la remise à neuf totale (budget 300 000 €) pour en faire un lieu de charme aussi convivial que décontracté, avec du caractère et un esprit intimiste.
Aujourd’hui, 4 personnes gèrent ce lieu ; Anna Williatte en est le manager de charme, d’origine suédoise. Le budget annuel de charges est évalué à 300 000 € également.
Et les fondateurs de conclure : « Lyon se dote enfin d’un écosystème international dont la devise est : pour être international, il faut savoir accueillir ».

M.G.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide