Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

J.-M. Perrenot : « l'éthique, l'humanisme et l'entrepreneuriat »

le - - Actualités

J.-M. Perrenot : « l'éthique, l'humanisme et l'entrepreneuriat »
Premier salarié de l'entreprise dans la ville, le délégué régional du groupe IGS à Lyon veille aujourd'hui sur 2 700 apprenants, formés dans le cadre du concept « Université professionnelle internationale ».

Jean-Michel Perrenot aurait pu devenir médecin.

Après deux années de tentatives vaines, c’est vers un tout autre métier que le jeune homme a décidé de se tourner dans les années 1970. Né en 1953, celui qui finira par consacrer sa carrière au groupe IGS (Institut de gestion sociale) effectue sa scolarité à Lyon, avant de décrocher un bac « philo », avec trois langues au programme. Suivent les deux années de médecine. Et puis Sciences-Po Lyon.
Diplômé en 1976, ce fils d’enseignants, animé par les sciences humaines autant que par le monde de l’entreprise, ne va pas tarder à débuter ce que l’on peut appeler l’aventure d’une vie. Il participe aux prémices de l’Institut de gestion sociale. Roger Serre, à l’origine de l’IGS à Paris, lui demande s’il veut s’occuper du lancement et du développement des formations à Lyon. « J’ai dit oui », raconte, comme une évidence, Jean-Michel Perrenot. Les principes mis en avant dès les débuts lui auraient difficilement déplu : « L’éthique, l’humanisme et l’entrepreneuriat ».
Premier salarié du groupe à Lyon, le délégué régional a été rejoint depuis par quelque 120 équivalents temps plein, plus des formateurs externes. Des effectifs qui veillent aujourd’hui sur 2 700 apprenants (sur 13 000 à 14 000 pour l’ensemble du groupe IGS, répartis entre Lyon, Paris et Toulouse).
L’Institut de gestion sociale, dédié au management et à la gestion des ressources humaines, est né de cette idée : la performance économique n’est pas possible sans la prise en compte du développement social. Signe d’ouverture, Jean-Michel Perrenot se souvient avoir beaucoup travaillé avec le préfet de région sur des programmes d’insertion professionnelle et sociale dans l’Est lyonnais.
Des initiatives qui ont contribué au « code génétique maison ». Tout comme la mise en place de pédagogies innovantes : « Sur la forme, le rythme, le style », explique le délégué régional. Roger Serre, en avance sur son temps, défend l’idée de l’apprentissage dans les métiers tertiaires. Après Paris, la nouveauté, aujourd’hui bien répandue, n’a pas tardé à être appliquée à Lyon. Premier grand changement pour un groupe en devenir.
En 1986, le Cefam vient étoffer l’offre, en se proposant de former des étudiants au management international, en partenariat avec des établissements américains. « A l’époque, on disait que l’international était le futur », continue Jean-Michel Perrenot. Aujourd’hui, on dit aussi que c’est le présent. Des formations en management, gestion et finance, en commerce, vente et distribution, en journalisme et communication, en informatique et réseaux ou encore en management des industries de la santé complètent le catalogue du groupe IGS à Lyon, où la formation initiale côtoie la formation continue, où l’alternance et l’apprentissage ont trouvé une large place.
Le groupe IGS a « beaucoup travaillé sur la notion de compétence pour les entreprises, note Jean-Michel Perrenot. Bien connaître leurs besoins est une vraie marque de fabrique ». Organisée en association, l’entreprise a l’avantage de ne pas avoir d’actionnaires à nourrir et de pouvoir tout réinvestir dans son développement. Installé, avec d’autres écoles « cousines », dans un bâtiment récent, IGS fait vivre le concept « d’université professionnelle internationale ».
« Le groupe m’occupe beaucoup », confie humblement le délégué régional. Lorsqu’il voyage aux Etats-Unis pour le Cefam, il se dit « fasciné par la bienveillance humaniste de beaucoup d’Américains ». La même qu’il entretient, pour qu’un public divers puisse accéder à des études porteuses.

P.-J. N.


Lieu :
Le bord de la Dordogne.

Date :
La chute du mur de Berlin. Une césure dont on ne mesure pas assez l’importance.

Ambition :
faire vivre ce concept d’Université professionnelle internationale.

Phrase :
« Les temps sont mauvais ? Soyons bons et les temps seront bons, car nous sommes le temps » (Saint Augustin).

Personnalité :
Nelson Mandela ou Barack Obama.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide