Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Jardin adapté : cultiver son bien-être

le - - Culture et loisirs

Jardin adapté : cultiver son bien-être
Des carrés potagers plutôt que la pleine terre

Il est bénéfique sur tous les plans. Cultiver un jardin potager, c'est la satisfaction de consommer les produits que l'on a semés. C'est pratiquer une activité physique douce et régulière. C'est parfois partager une passion avec d'autres. Encore faut-il, pour le pratiquer longtemps, savoir l'adapter à ses capacités.

Profiter d'avoir plus de temps pour entretenir un jardin bien fleuri, et pour jardiner un potager « aux petits oignons ». Les seniors auraient tort de se priver de cette activité, souvent reconnue comme bénéfique, puisque se déroulant au grand air et sollicitant une certaine activité physique essentielle au maintien en bonne santé.

Mais parfois, plus on avance en âge, moins il est évident de s'aventurer dans le jardin sans risquer de se faire mal ou de chuter. L'activité est aussi plus fatigante, et peut engendrer des douleurs. Heureusement, il existe quantité d'astuces à connaitre pour adapter son jardin, afin de le rendre praticable sous toutes les conditions.

Pour diminuer la fatigue et le risque de chute, il est notamment possible de ne pas jardiner en pleine terre. Outre la traditionnelle jardinière à fleurir, il existe désormais des carrés potagers, plus ou moins haut, permettant à la fois de limiter la surface à travailler et de moins se baisser. Une marque en particulier (Verdurable) a développé un produit plusieurs fois primé : le « Garden Age ». Conçu au départ pour les personnes à mobilité réduite, ce bac de jardinage est réglable en hauteur, dispose de rangements pour les outils, et permet si nécessaire, de jardiner assis. Côté outillage, on regarde en premier lieu le poids. Plus l'outil est lourd, plus le jardinier se fatigue. Les innovations ne manquent pas non plus dans ce domaine, qui foisonne d'inventions toujours plus ergonomiques ou de manches télescopiques adaptables.

Choisir les bonnes plantations

Jardiner malin, c'est aussi choisir les bonnes plantations qui permettent d'avoir des résultats relativement rapidement, sans que l'entretien soit important. Côté potager, on privilégie par exemple les carottes, tomates cerises, épinards, courgettes (et cucurbitacées en général, comme la courge de saison, qui « pousse toute seule »). Les framboisiers ou les fraisiers, apportent la touche gourmande du jardin, et ne nécessitent quasiment pas d'intervention, en dehors de l'arrosage. Côté fleurs, les lupins, les œillets ou encore les pervenches sont faciles d'entretien.

Les couvre-sol représentent un double avantage : non seulement ces vivaces ne nécessitent ni arrosage ni replantage, mais elles empêchent la venue des mauvaises herbes. Pour éviter ces mauvaises herbes justement, on peut aussi étaler du gravier dans ses allées, voire, moyennant une certaine préparation au départ, jardiner sur du gravier.

Enfin, et parce que le jardin est avant tout une activité de loisir, pourquoi ne pas la pratiquer en groupe. Le nombre de jardins partagés ne cesse d'augmenter, et permet non seulement de s'éviter quelques efforts, mais aussi de partager sa passion, de faire des rencontres et d'entretenir le lien social, autant que la terre




Caroline THERMOZ-LIAUDY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide