Fermer la publicité

Jérôme Banino, nouveau maire de la cité pelaude

le - - Territoires - Monts du Lyonnais

Jérôme Banino, nouveau maire de la cité pelaude

Lundi 17 juillet, les élus du conseil municipal votaient pour élire un nouveau maire pour Saint-Symphorien-sur-Coise. Jérôme Banino a été élu par 22 voix et 1 bulletin blanc.

Ce père de famille, originaire d'Avignon, a choisi de s'installer sur la commmune en 2010 « Vivant à Lyon, mon épouse et moi avons souhaité privilégier le cadre et la qualité de vie pour nos enfants, d'où notre installation à Saint-Symphorien » explique l'édile.

Baignant dans la politique locale depuis son plus jeune âge, son papa est également maire et conseiller départemental. « Il a su m'inculquer des valeurs fortes comme l'intérêt général et le service aux autres, à mon avis des valeurs essentielles pour occuper ce poste. Dès mon arrivée, j'ai donc souhaité m'investir dans la vie associative et municipale. Et, lorsque Thomas Gassilloud a lancé son idée de conquérir la commune, je l'ai immédiatement suivi, car le projet et l'état d'esprit me plaisaient. Je suis l'exemple vivant  de l'esprit collégial que nous souhaitons mettre en avant, et des remarquables capacités de Saint-Sym à l'intégration », souligne Jérome Banino.

Par son activité d'adjoint à la jeunesse et aux sports, Jérôme Banino a une bonne connaissance de bon nombre de dossiers. Cadre dans l'industrie cosmétique, il a pris des dispositions pour consacrer trois journées par semaine à la mairie. Il annonce qu'il souhaite privilégier trois projets : le dossier du pôle culturel, la réalisation du nouvel hôpital (Thomas Gassilloud conserve la  présidence du conseil de surveillance) et la création d'un pôle sportif intercommunal autour du stade Thomas- Granjon.



Du même sujet


L'Essor

Hebdomadaire d’informations locales et régionales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Abonnement au journal l'Essor› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide