Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

L’histoire des grands paquebots couchée sur le papier !

le - - Actualités

L’histoire des grands paquebots couchée sur le papier !
Livraison du journal au mousse sur le bateau

L’Association French Lines – Le Havre – et des collectionneurs privés ouvrent leurs archives.

Ils partagent des documents et objets illustrant la grande bataille que se livrait les compagnies maritimes avec leur paquebots. L’exposition Transatlantiques, l’épopée graphique des paquebots de légende est développée essentiellement sous l’aspect de  la communication. Le musée expose ici des documents allant de l’étiquette de bagage au menu de gala, de l’affiche grand format à la plaquette de luxe, du menu pour chien sur le paquebot France à la coupe longitudinale du Normandie, du bordereau d’embarquement au journal quotidien imprimé à bord… Mais vous pourrez également admirerez des maquettes de paquebots, des photos de la vie à bord, de la vaisselle et des objets utilisés sur les grandes traversées.
L’exposition vous présente l’évolution du transport maritime au travers des croisières. Dans les années 1855, les frères Émile et Isaac Péreire fondent une compagnie maritime qui deviendra en 1861 la Compagnie Générale Transatlantique. Elle est dans un premier temps dédiée au fret, puis aux services postaux et finira par évoluer vers le transport de passagers. Le Washington, paquebot en fer à trois mats, aura été le premier bateau des frères Péreire, assurant la liaison postale Le Havre - New York à partir de 1864. Le Napoléon III s’élancera en 1866 sur cette ligne prestigieuse qui prendra le nom de French Line et restera associée à l’activité de la CGT.  Les Péreire ouvrent un chantier naval près de Saint-Nazaire. Après le Washington et le Louisiane, deux fleurons du transport de fret, puis La Provence - 1905-1906 -, la CGT construira des bateaux de croisières destinés au transport de passagers, en plein boom. Après le France – 1912 -, L’Ile de France – 1925 -, Le Normandie – 1935 - sera le plus beau paquebot que la France ait jamais lancé sur les mers.
Le transport de passagers devient un enjeu économique majeur des lignes maritimes et se développera de plus en plus vers l’univers du luxe. La concurrence fait rage entre les lignes internationales et les compagnies françaises, allemandes ou britanniques cherchent à développer une clientèle de passagers individuels. La compagnie Cunard sera l’un des leaders du marché transatlantique avec Le Lusitania, le Queen Mary 1 et 2, le Queen Elisabeth, le Queen Victoria…
Pour faire face à la concurrence, les compagnies transatlantiques vont multiplier les informations auprès des passagers, des prospects éventuels et envers leur personnel afin de gagner en efficacité. Ainsi, se développe peu à peu la présentation des informations commerciales sous forme de chiffres, de listes de prix, d’horaires… Les imprimés se démultiplient pour présenter ces informations qui deviennent capitales à partir du milieu du XIXe siècle. La Compagnie Générale Transatlantique engage de fastueuses campagnes de publicité pour promouvoir son image et séduire tant la clientèle que des investisseurs. A cet effet, elle publie de luxueux albums à l’illustration soignée, s’entoure d’artistes de renom pour réaliser des affiches et des brochures, comme Cassandre, Albert Sébille, Jean Auvigne, Marc Brancart, René Bouvard, Jean Colin…
Le Musée de L’Imprimerie vous invite à traverser l’histoire des croisières par la découverte de bon nombre de trésors visuels et graphiques reflétant une diversité aussi bien dans le contenu que dans la forme.

O.T.


Musée de L’Imprimerie
13 rue de la Poulaillerie, 69002 Lyon ; Tél. : 04 78 37 65 98, www.imprimerie.lyon.fr.
Du 19 avril au 1er septembre, du mer. au dim. de 10 h 30 à 18 h, 3 €/5 €.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide