Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

La Capeb ne veut pas d'auto-entrepreneurs

le - - Actualités

La Capeb ne veut pas d'auto-entrepreneurs
Jean-Louis Lambert, président de la Capeb Rhône-Alpes (© Angel Sanhueza)

« 2013 sera l’année de tous les dangers.

Les trésoreries sont tendues et la visibilité des carnets de commande est passée de six à deux mois. L’activité de la filière est ramenée au niveau de 1997 et le secteur pourrait perdre 150 à 200 salariés par mois sur Rhône-Alpes. Aujourd’hui, nous souhaitons que nos attentes soient entendues par le gouvernement ». Pour Jean-Louis Lambert, il est urgent d’agir. Agir au niveau de la fiscalité. Agir aussi en fonction des disparités des métiers, comme des régions. « Des solutions plus locales, plus régionales sont à trouver pour que les entreprises puissent s’adapter au marché et à ses orientations », ajoute le président de la Capeb Rhône-Alpes.
Sur le sujet de la concurrence déloyale, Jean-Louis Lambert se veut clair : « Nous avons besoin d’une législation européenne, afin que tous les entreprises soient au même niveau. Les pratiques des sociétés low-cost sont devenues catastrophiques pour l’activité des entreprises artisanales, qui ne peuvent rivaliser face aux différences de coût du travail. Idem pour le statut des auto-entrepreneurs. Nous souhaitons que le bâtiment soit exclu de ce régime qui, à terme, va déstructurer la filière. Actuellement, 50 % des créations d’entreprises se font sous le régime auto-entrepreneur et peu d’entre elles changent par la suite de régime. Se pose alors la question de l’emploi et de la formation. Dans dix ans, quel sera le visage du bâtiment si on ne forme pas ? ».

Un guichet unique pour l’artisan du bâtiment

Et, si Patrick Liébus, président national, a été reçu par François Hollande, Jean Louis Lambert, a rencontré quant à lui Jean-François Carenco, préfet de Rhône-Alpes, afin de lui présenter des mesures concrètes de sauvegarde de l’emploi. « Nous avons demandé au préfet qu’un plan d’aide aux entreprises, mobilisant l’ensemble des dispositifs, soit mis en place. Une sorte de guichet unique, où chaque artisan qui a un problème de trésorerie, de fonctionnement ou même pour passer un cap dans son organisation, puisse savoir où s’adresser et connaître rapidement les dispositifs en place ».
Les artisans du bâtiment ne comptent plus se contenter de déclaration d’intention.

C. B.-A.


Les cinq propositions de la Capeb au gouvernement

Fixer la TVA à 5,5 % pour les activités de rénovation des logements
Exclure le secteur du bâtiment du régime des auto-entrepreneurs
Défendre le principe « mêmes droits, mêmes devoirs pour tous », avec un renforcement significatif du nombre de contrôles sur les chantiers
Donner les moyens au secteur du bâtiment d'atteindre les objectifs de rénover plus de 500 000 logements par an et d'en construire le même nombre
Prévoir un représentant des entreprises artisanales au sein de la Banque Publique d'Investissement, ainsi que dans toutes ses futures instances territoriales




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide