Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Le CIMA change de président

le - - Territoires - Monts du Lyonnais

Le CIMA change de président
: Transmission de pouvoirs et de cadeau entre Me Roland Verniau et Me Damien Brac de la Perrière (DR)

Adoptant dès sa création un véritable cadre d’alternance, le CIMA avait décidé qu’avocats, notaires et experts-comptables se succéderaient dans le fauteuil présidentiel.

C’est à présent au tour des officiers ministériels de postuler et en la circonstance à Me Damien Brac de la Perrière de prendre la présidence du CIMA. Ce dernier valorise la médiation et l'arbitrage comme Modes appropriés de résolution des conflits (MARC) ou maintenant Modes appropriés de résolution des différents (MARD). Aujourd’hui cette structure interprofessionnelle est devenue un centre de référence à part entière, source de conseil, d'accompagnement et de formation à la médiation ainsi qu'à l'arbitrage, dont les protagonistes sont les experts-comptables, les notaires et les avocats, sans oublier le monde des entreprises, avec la chambre de commerce et d’industrie Rhône-Alpes. En 2012, Philippe Bau, alors secrétaire général, remarque dans son rapport d’activité que 69 médiateurs et 21 arbitres adhèrent au CIMA et que les 24 médiations sont venues à part égale de sources judiciaires et de sources conventionnelles. Malgré tout, ces chiffres tendent à prouver que le CIMA poursuit son constant développement qui permettra ainsi à tous les membres d’effectuer des missions. Quant à la trésorerie du CIMA, elle a été décryptée par Hubert de Rocquigny qui en a analysé toutes les lignes, en notant que les produits d’exploitation proviennent essentiellement des cotisations des trois ordres professionnels, des organismes patronaux et chambres de commerce, des cotisations des membres et des prestations de médiation, d’arbitrage et de formation.


M.G.

Le CIMA en chiffres

Le CIMA à Lyon se compose de 69 médiateurs, répartis en 36 avocats, 16 experts-comptables et commissaires aux comptes, 3 notaires, 14 membres issus de l’entreprise ; 21 arbitres.

En 2012, le CIMA a eu à traiter 24 médiations. 80 % de ces médiations ont abouti à un accord, 10 % ont échoué et 10 % ont été mises en carence.

Quant aux six premiers mois de 2013, ils ont enregistré le même nombre de saisines qu’en 2012, ce qui laisse augurer d’un doublement du nombre global enrôlé. Les arbitrages sont au nombre de trois, dont un international.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide