Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Le couvent de la Tourette de Le Corbusier bientôt inscrit au patrimoine mondial ?

le - - Culture et loisirs

Le couvent de la Tourette de Le Corbusier bientôt inscrit au patrimoine mondial ?
Après une première candidature retoquée en 2009, les sites Le Corbusier reviennent à la charge pour leur classement au patrimoine mondial de l'Unesco. Parmi ceux-ci : le couvent Sainte-Marie de la Tourette à Eveux, le seul bâtiment de ce type construit d'après les plans de l'architecte franco-suisse.

Ils sont venus, ils sont tous là. La communauté dominicaine de la Tourette bien sûr, autour de son tout nouveau prieur Alain Durand. Nouveau dans cette fonction mais pas en ce lieu puisqu'il a été l'un des tout premiers occupants du couvent, y a entendu Le Corbusier expliqué son architecture, avant de parcourir le monde puis d'y revenir il y a deux ans.

Il y avait aussi l’Etat représenté par la Drac (direction régionale des affaires culturelles), le conseil général du Rhône,  la communauté de communes du pays de L’Arbresle en soutien de la petite commune d’Eveux. Et Epures, l’agence d’urbanisme de la région stéphanoise, chargée d’élaborer le plan de gestion du site : un document de synthèse destiné au comité du patrimoine mondial de l’Unesco.

Il faut savoir qu’en juin 2009, un premier dossier intitulé « L’œuvre architecturale et urbaine de Le Corbusier », comportant 22 œuvres ou sites de Le Corbusier, avait été soumis au comité. Celui-ci avait décidé de renvoyer la proposition d’inscription, indiquant que le dossier devrait mieux justifier « la valeur universelle et exceptionnelle de cette œuvre », comporter des plans de gestion pour impliquer les autorités et collectivités locales et devrait améliorer la délimitation des zones tampons (en quelque sorte des zones de protection autour des sites) au regard des paramètres topographiques et visuels.

Les six pays partenaires (France, Allemagne, Argentine, Belgique, Japon et Suisse) ont donc constitué un dossier complémentaire intitulé « L’œuvre architecturale de Le Corbusier, une contribution exceptionnelle au Mouvement Moderne », qui répond aux demandes du comité du patrimoine et comprend les plans de gestion pour les 19 sites proposés, dont 12 en France parmi lesquels, dans notre région, le « Centre de récréation du corps et de l’esprit » à Firminy et le couvent Sainte-Marie de la Tourette à Eveux.

Une campagne de restauration à plus de 6 M€

Ce dernier a été édifié par Le Corbusier pour les frères dominicains entre 1956 et 1959, d’après un projet élaboré dès 1953. Créé à l’origine pour être un  lieu de formation, le Couvent est aujourd’hui occupé par une communauté religieuse de dix frères dominicains qui perpétue la vocation conventuelle de l’édifice et anime, dans ce lieu de rencontre qu’est le couvent depuis quarante ans, des sessions, séminaires, séjours de travail autour des problématiques culturelles, religieuses, artistiques ou architecturales. Des manifestations artistiques, expositions ou concerts, sont  organisées en cohérence avec l’œuvre d’art que constitue le couvent Sainte-Marie.

Une campagne de restauration complète du bâtiment a démarré en 2006. Actuellement, les trois ailes d’habitation sont terminées ainsi que l’oratoire, l’atrium et le cloître. Le chantier de la dernière tranche de travaux concernera l’église, la sacristie et la crypte et commencera en juillet 2011 pour s’achever fin 2012. Le financement des travaux - plus de 6 M€ - a été assuré par des subventions de l’Etat, du conseil général, du conseil régional pour 90 % des dépenses, le reste étant à la charge du propriétaire avec le concours d’un mécénat.
Si le couvent se présente donc maintenant sous son meilleur jour, il reste à mettre en place la valorisation touristique du site. Ce qui ne veut surtout pas dire tourisme de masse. « Il s’agit d’abord d’un lieu de vie et pas d’une auberge de passage. Un lieu de silence, de prière, de méditation, de contemplation et de beauté » rappelle le prieur Alain Durand : « L’architecture est un vase disait Le Corbusier. Nous voulons préserver ce que l’on met dans ce vase, ce pourquoi il a été fait ».

Le comité du patrimoine mondial de l’Unesco examinera le dossier Le Corbusier du 19 au 29 juin prochain. S’il est retenu, le classement devrait permettre de mieux faire connaitre le couvent Sainte-Marie de la Tourette auprès de la population de proximité, le site ayant déjà une notoriété internationale. C’est en tout cas l’avis de Paul Perras, le président de la communauté de communes du pays de L’Arbresle : « La population locale ne s’est jamais vraiment appropriée le site. Le classement permettra une reconnaissance locale ». De quoi faire mentir le dicton : « Nul n’est prophète en son pays »…

Fabien Rivier




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide