Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Le Grand Lyon offre une seconde vie aux sapins de Noël

le - - Actualités

Le Grand Lyon offre une seconde vie aux sapins de Noël
Une fois les fêtes de fin d'année terminées, les sapins sont bien souvent jetés dans les rues, formant de nombreux dépôts sauvages un peu partout sur les trottoirs. En principe, ceux-ci devraient être déposés dans l'une des 18 déchèteries du Grand Lyon, pour être ensuite acheminés vers l'un des deux centres de compostage de l'agglomération et ainsi valorisés.

Mais malgré l'existence de cette filière de collecte et de traitement, le Grand Lyon constate que les sapins sont très souvent laissés dans les rues.

Cette méthode devenant de plus en plus fréquente, la communauté urbaine a décidé d’apporter un service supplémentaire, en cohérence avec les principes de développement durable.
Les habitants de Lyon, Villeurbanne et de 38 autres communes qui se sont portées volontaires pourront donc déposer leurs sapins dans près de 150 points de collectes de proximité dédiés aux sapins les mercredi 4, samedi 7, mercredi 11 et samedi 14 janvier 2012.
Voici quelques chiffres concernant les sapins collectés chaque année sur l'ensemble du territoire du grand Lyon : le coût d'évacuation des sapins déposés sur la voie publique (ébouage) est de 600 € par tonne. Alors que le coût de collecte des sapins sur sites organisés est de 90 € par tonne (50 € par tonne payés au « composteur » + environ 40 € par tonne de transport). En 2011, 66,25 tonnes de sapins ont été valorisées dans les centres de traitement (pour rappel : 46 t en 2010, 37 t en 2009, 34 t en 2008, 20 t en 2007).




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide