Fermer la publicité

Les finances publiques passées au crible

le - - Vie juridique

Les finances publiques passées au crible
Michel GODET

La chambre régionale des comptes Auvergne-Rhône-Alpes vient d'ac¬cueillir un important col¬loque co-organisé avec l'association pour la fondation internationale de finances publiques (Fondafip) sur le thème d'actualité « Régions, métropoles : finances locales et développement économique ».

Une manifestation qui avait été ini­tiée en son temps par la Fondafip et Catherine de Kersauson ex-pré­sidente de la chambre régionale et désormais présidente de la 7e chambre de la Cour des comptes (représentant le Premier président Didier Migaud). Ce colloque a été ouvert ouvert par Marie-Christine Dokhélar, actuelle présidente de la chambre régionale en présence du président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, de Me Michel Bou­vier, président de la Fondafip et de nombreuses personnalités dont les représentants de la trésorerie géné­rale du Maroc.

Il est vrai que la chambre régio­nale comme la Cour des comptes, juridictions financières, sont des observateurs privilégiés des finances publiques locales et s'intéressent particulièrement aux réformes terri­toriales et à la manière dont ces der­nières exercent leurs compétences, certes en conformité avec la loi et les règlements dans un réel soucis de maîtrise des finances publiques.

Les nouvelles lois ayant par ail­leurs considérablement modifié et conforté le rôle économique des régions et des métropoles, qui se trouvent confrontées à des nou­veaux enjeux et autres difficultés.

Ce colloque s'est donc inscrit dans un partage d'expérience et d'analyses sous le parrainage de la Fondafip et de son président, tel un laboratoire d'idées, pour ne pas dire un think-tank collaboratif, dans un contexte de recomposition territoriale et de ses conséquentes relations entre régions et métropoles. Pour ne citer par exemple que la compétence développement économique qui en illustre la complexité.

Bien entendu, les exemples de la nouvelle grande région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Métropole de Lyon ont été au coeur de ces débats, sans omettre de répondre à la déli­cate question de la place des dépar­tements dans ces recompositions territoriales.

Avec un éclairage précieux apporté sur les enjeux et les impacts finan­ciers des nouvelles interventions économiques des acteurs majeurs des territoires, ne doutons pas que ce type de colloque s'inscrive dans le temps.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide