Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Les Koudous de Matthieu Fayet

le - - Actualités

Les Koudous de Matthieu Fayet
(© P.-J. N.)

Matthieu Fayet n’a pas vraiment d’attaches géographiques.

Lyonnais aujourd’hui, le garçon a un peu la bougeotte. Mais sur la carte de la création d’entreprise, le tout juste trentenaire sait où il va. Son objectif : installer solidement sa marque, Le Véritable Koudou. Les « Koudous » ? Des tours de cou que le créateur a voulu citadins, chics, confortables. Et fabriqués à la main, en France. Des alternatives originales aux écharpes, foulards et autres « snoods ».
La première collection - déclinée en homme, femme, fille et garçon - a été lancée en janvier dernier. La deuxième au début du mois d’octobre. A l’approche de l’hiver, Matthieu Fayet enchaîne les salons pour présenter ses gammes. Des débuts prometteurs ne font que l’encourager un peu plus à continuer, lui qui, soutenu notamment par sa famille, dit « se sentir bien dans le projet ». Faire connaître une marque demande du temps : l’entrepreneur a décidé de le prendre. Aussi passionné par l’aventure que convaincu par le potentiel du Koudou, le jeune homme, qui aime la noblesse du tissu et ses multiples variétés, a déjà parcouru un bon bout de chemin.
Enfant, Matthieu Fayet, né à Chambéry, déménage souvent, très souvent. La famille ne reste jamais plus de quelques années dans la même ville. Dans ce parcours, il découvre Lyon, avant d’aller en terminale à Marseille, où ses parents finissent par se poser un peu. Mais c’est à Bordeaux qu’il se dirige pour suivre un cursus en école de commerce. Diplômé en 2006, il a vécu entre temps, dans le cadre d’échanges universitaires, à Madrid et Annecy. Nomade, encore.
Arrivé sur le marché du travail, où il n’en trouve pas, il saisit l’opportunité de partir au Liban pour tenir quelques mois un magasin orienté snowboard-montagne. Au retour, c’est Paris. Trois ans et demi dans l’événementiel. Mais le baroud n’est jamais bien loin. « Sophie [sa compagne, qui deviendra sa femme, NDLR] m’a proposé de tout arrêter pour faire un tour du monde », raconte celui qui finit par se laisser convaincre. 15 mois de préparation et d’économies, et c’est le grand départ en avril 2011. Douze mois, douze pays. Un périple « hors du commun », forcément. Au retour, le couple s’installe à Marseille, chez les parents restés là. Matthieu Fayet ne met pas longtemps à trouver ce qu’il va faire.
Avant son tour du monde, en 2009, le couple rencontre en Turquie, en Cappadoce, un couple de Hollandais, puis lui rend visite à Amsterdam. « Je découvre ces tours de cou chics », se souvient l’entrepreneur. Habitué à se déplacer en scooter, il trouve là un allié efficace contre le froid. Mais le tour de cou ramené des Pays-Bas est perdu lors d’une soirée : « Je me suis dit que je pouvais le refaire », relate celui qui n’y connaissait pas grand chose - et même rien - en couture. L’entourage est mis à contribution. Quelques prototypes sortent. Puis, sur un coin de table, Sophie et Matthieu finissent par « produire » 150 exemplaires. Qui plaisent.
Les bases du Koudou sont jetées. L’entreprise naît à Marseille. Les statuts sont déposés en novembre 2012. « Tout a coulé de source », glisse Matthieu Fayet. Le couple déménage peu après à Lyon. Si le premier atelier est trouvé à Marseille, l’actuel est situé en Isère. Le créateur veut une fabrication française, mais veut aussi une chaîne de valeur cohérente. Les boutons viennent du Jura, l’étiquette intérieure du Puy-de-Dôme, la doublure intérieure de Roanne…
Trouver des fournisseurs, une gageure ? « Non, lorsque l’on cherche un peu, on trouve. Pour ça, Internet est un outil fantastique », confie le chef d’entreprise. Au départ, la commercialisation devait se faire uniquement sur le web. Mais Le Véritable Koudou vient de signer un premier point de vente physique à Lyon. Un nouveau défi à relever et un nouvel univers à découvrir. Matthieu Fayet est encore loin d’avoir fait le tour de son aventure.

P.-J. N.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide