Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Les maires, ces incompris...

le - - Actualités

Les maires, ces incompris...
Plus de 150 élus étaient présents (© A.S.)

Si la réforme des rythmes scolaires est au centre des préoccupations des communes de France qui peinent à la mettre en place, elle semble impossible à appliquer par manque de moyens financiers et pratiques dans la plupart des villes du Rhône.

« Pour les petites communes rurales, c’est très compliqué de faire venir des intervenants et animateurs pour les activités extra-scolaires », explique Elisabeth Lamure, la présidente de l’Association des maires du Rhône (AMR, lire notre dernière édition, page 5).
Cette dernière compte sur la reconduction des fonds d’amorçage de 50 € par enfant. Jacques Pélissard, le président de l’Association des maires de France qui présidait ce forum, attend une confirmation officielle de cette mesure annoncée par Jean-Marc Ayrault. Selon lui, elle ne fait pas de doute et elle devrait être précisée par le Premier ministre lors du Congrès des maires de France qui se tiendra du 18 au 21 novembre à Paris.
Même inquiétude et forte attente face à la réduction de la dotation de l’Etat, les maires espérant que le FCTVA, Fonds de compensation de la TVA suivra l’augmentation de cette dernière. Quant aux modalités électorales prévues pour 2014, Jacques Pélissard demande à qu’une importante campagne d’information nationale soit lancée avant les élections afin d’éviter de nombreux bulletins nuls, notamment dans les communes de moins de 3 000 habitants.

De nouvelles dépenses avec des ressources réduites

Enfin, autre sujet évoqué lors de ce forum : l’accessibilité des bâtiments et espaces publics, obligatoire au 1er janvier 2015, nécessite davantage de discussions et impose l’instauration d’agendas d’accessibilité programmée (ADAP) pour certaines communes qui ne pourront tenir ces délais.
Elisabeth Lamure n’a pas caché les craintes des communes qui doivent affronter de nouvelles dépenses avec des ressources réduites : « Nous allons vers de gros soucis financiers si nous ne voulons pas augmenter les impôts, alors que la Cour des comptes nous reproche d’être trop dépensiers. Nous le prenons très mal. On décourage les maires. Ils sont assommés par les normes et les règlements. Nous sommes dans une période où on veut nous faire avaler les couleuvres ! ». Aussi, pour ne pas briser l’enthousiasme des élus et motiver les nouveaux candidats, l’AMR organisera des universités des maires après les élections municipales.

A. G.-P.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide