Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Les partenaires de la justice

le - - Territoires

Les partenaires de la justice
André Goyon

Protégée par la loi du 18 mars 2003, le métier de détective privé est soumis à un code de déontologie très strict d’après le syndicat national d’agent de recherche privé qui regroupe en France environ 200 personnes. Etablir la preuve, faire triompher la vérité, telles sont les préoccupations quotidiennes d’André Goyon détective privé.

Protégée par la loi du 18 mars 2003, le métier de détective privé est soumis à un code de déontologie très strict d’après le syndicat national d’agent de recherche privé qui regroupe en France environ 200 personnes.


Etablir la preuve, faire triompher la vérité, telles sont les préoccupations quotidiennes d’André Goyon détective privé. Le cabinet qu’il occupe depuis 50 ans à Grenoble, a été crée en 1950 par Marceau-Lallemant. En 1961, après un baccalauréat et des études de droit, André Goyon intègre son cabinet qu’il reprend en 1977. « A l’époque, une déclaration d’ouverture de cabinet à la préfecture suffisait pour pouvoir exercer cette profession alors qu’aujourd’hui il faut être titulaire d’une licence en droit ou avoir suivi une formation de détective en faculté », explique-t-il. Ses clients sont les particuliers, les entreprises, toutes les professions artisanales et quelques administrations communales. Ses missions sont principalement la recherche de renseignements professionnels mais aussi au sujet des personnes et de leur vie privée, la recherche de personnes ou d’éléments de preuve lors des procédures au tribunal. Ses interventions auprès de celui-ci consistent soit en la production d’un rapport écrit au bénéfice de l’une ou l’autre des parties et de leur conseil, soit en un témoignage physique. André Goyon précise que les affaires pour lesquelles sa collaboration est requise, sont jugées au civil et parfois au pénal. « C’est un métier plaisant qui nécessite de la curiosité, de l’intuition et de la réfl exion » assure-t-il avant d’ajouter « ce qui m’intéresse le plus c’est la fi lature. Le but est de définir les lieux où se rend la personne suivie et ses activités. Au cours de ma carrière j’ai suivi environ 9 000 personnes dont 99 % en France ». Un métier original où la complexité cohabite parfois avec une certaine prise de risque. En effet, Lionel Laurens (APRIL Détectives) confirme : « Les affaires qui peuvent générer le plus de difficultés sont celles où les personnes sont méfiantes et prennent des précautions pour masquer leurs agissements ». En outre, l’intégrité et la droiture sont de mise. Quand on demande à Lionel Laurens quelles sont les qualités requises pour embrasser la carrière de détective privé, il répond : « Honnêteté, discrétion, patience et ténacité ».

« L’une de mes plus belles victoires est d’avoir retrouvé dans la banlieue grenobloise, le père d’une femme vivant en Allemagne, âgée d’une quarantaine d’années. Elle n’avait jamais connu son père qu’elle recherchait depuis vingt ans », raconte-t-il encore. Un métier passionnant nécessitant selon les détectives : « une bonne santé et de ne pas être mue uniquement par l’appât du gain ». [caption id="attachment_1751" align="alignleft" width="241" caption="André Goyon"][/caption]




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide