Fermer la publicité

Les SPE au cœur de l'interprofessionnalité

le - - Vie juridique

Les SPE au cœur de l'interprofessionnalité

Lyon, ses notaires, ses experts comptables et ses avocats sont résolument novateurs et moteurs en matière d'interprofessionnalité.

Ils viennent de le démontrer une fois de plus en orga­nisant une matinée de tra­vail conjointe sur le thème novateur des SPE, entendez Société pluri-professionnelle d'exercice, rassemblant mé­tiers du droit et du chiffre. Structure qui permettra d'exercer plusieurs activités réglementées suite au décret publié le 8 mai dernier, po­sant ainsi le cadre législatif.

« Nous sommes réalistes, c'est un outil supplémen­taire, mais ce n'est pas l'alpha et l'oméga et, malgré tout, des interrogations existent de par nos exercices profes­sionnels différents » explique le président des notaires du Rhône. « Nos différences faisant la richesse de notre droit continental »

Pour la bâtonnière Me Junod-Fanget, les nouvelles SPE sont bien loin de ce qu'il était convenu d'appeler il y a maintenant quelques an­nées « la grande profession du droit ».

C'est surtout la possibilité, ajoute-t-elle, de travailler ensemble pour nos pro­fessions, arguant même de rapprochements en cours entre avocats et huissiers de justice. L'essentiel étant de poser les bonnes conditions d'exercice, sur les conflits d'intérêt, mais aussi sur le secret partagé. « Un client d'une SPE devant avoir sur ces sujets des garanties à l'endroit de ces profession­nels complémentaires. Pour le président de l'Ordre des experts-comptables, Da­mien Dreux, « ça reste un ou­til donné aux professionnels, pas uniquement réservé aux grandes structures du reste, qui va dans le sens de l'at­tente du marché »

Néanmoins, on l'aura com­pris ces SPE sont une solu­tion, mais elles ne sont pas la seule, chacun pouvant uti­liser d'autres moyens favori­sant l'interprofessionnalité, bien entendu pour autant que les règles de chacune des professions soient res­pectées. « Une absolue né­cessité ».

Dans le sens de véritables projets d'entreprise, les SPE représentent donc l'arrivée de nouvelles conditions capitalistiques, à savoir un outil qui correspond à l'évo­lution de ces professions du droit et du chiffre, dont l'un des moteurs fort demeure la recherche de l'excellence.

« Je crois aux projets en pro­fondeur et non pas en seule opportunité », note la bâton­nière, en forme de conclu­sion.

Pour mémoire, les nouvelles SPE recensent à ce jour deux dossiers en instruction et en cours sur le ressort.



Du même sujet


L'Essor

Hebdomadaire d’informations locales et régionales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Abonnement au journal l'Essor› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide