Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Les Trois mousquetaires de Paul W.S. Anderson

le - - Culture et loisirs

Les Trois mousquetaires de Paul W.S. Anderson
Seul intérêt du film, Christoph Waltz en Richelieu

Le tout doublé d’une débauche de moyens indécente au regard du résultat.

On attend plus que la version Starsky et Hutch et les Trois mousquetaires, les Trois mousquetaires et les Trois drôles de Dames, Les Trois mousquetaires à Miami… Les Mousquetaires de Paul W.S. Anderson ont autant de relation avec le cinéma que le roman de Dumas avec les Mousquetaires de la distribution d’Intermarché. La seule trouvaille réside dans les vaisseaux volants et les effets spéciaux ajoutés par le réalisateur Paul W.S.Anderson, et surtout dans l’emploi du fascinant Christoph Waltz dans le rôle du cardinal de Richelieu. Généralement quand un film n’est pas bon on se rattrape à ce qu’il y a de bien dans le casting : Christoph Waltz apporte la touche de nuance, de brio, d’ambigüité du personnage (mais cela ne suffit pas à éviter le naufrage). On se souvient de lui partout où il se glisse à l’écran. Il est le personnage sadique et cynique du colonel nazi Hans Landa, communément appelé « Chasseur de juifs » dans Inglorious Bastards de Quentin Tarentino. Ce rôle lui valut un Prix d'Interprétation masculine à Cannes, en mai 2009. Il est aussi le génial et drôle Chudnofsky dans The Green Hornet de Michel Gondry en 2010. Comparaison n’est pas raison et il n’est pas besoin de mettre en parallèle l’œuvre écrite et l’œuvre filmée, pour s’apercevoir de l’ineptie, et de la vacuité de cette adaptation. Mila Jovovitch, l’épouse du réalisateur, fait ce qu’elle peut pour donner du corps à Milady, mais à part jouer les catwoman sur les murs dans le studio de Bablesberg, on ne voit pas bien à quoi elle sert dans le rôle. Athos, Porthos, Aramis sont des constructions articielles et costumières, le jeune Logan Lerman en d’Artagnan n’est pas trop gnangan, c’est tout. On peut passer son chemin sans regret et aller jeter un œil sur Polisse de Maïwenn, juste pour voir !

Eric Séveyrat




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide