Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Me Jean-Pierre Prohaszka : « Le notariat doit être au contact »

le - - Actualités

Me  Jean-Pierre Prohaszka : « Le notariat doit être au contact »
(Crédit : Michel Godet)

A Cannes, la chambre rhoda¬nienne a été largement et bien représentée, comme à l’accoutu¬mée, pour ne parler que de Me Yves Delécraz (Lyon), président de la 1re commission, assisté de Me Marc Chetaille comme rapporteur.

Me Lionel Monjeaud, associé dans l’étude notariale avec le président à Villeurbanne, était quant à lui tréso¬rier du congrès.

Trois axes forts de développement

Le congrès écoulé, le nouveau pré¬sident des notaires du Rhône s’est fixé trois axes forts de développe¬ment.
Tout d’abord, le rapprochement de tous les collaborateurs (53 000 en France et 1 200 dans le Rhône) des 106 études avec les 270 notaires rho¬daniens. « Ils sont l’un des piliers du notariat et représentent une force de propositions, tout en constituant un vecteur de progrès. »
Pour réaliser cette symbiose, des assemblées générales sont envisa¬gées réunissant les collaborateurs en contact avec le public avec comme but, celui de « partager et d’échan¬ger » sur les préoccupations des uns et des autres. Un sujet d’autant plus délicat que la profession est parti¬culièrement réglementée et subit beaucoup d’obligations.
Second fer au feu, Jean-Pierre Pro¬haszka a la ferme volonté d’intensi¬fier la présence des notaires auprès du public. « Notre profession est encore mal connue, voire archaïque pour certains ! » Selon un sondage CSA (décembre 2010), les clients sont globalement satisfaits de leur notaire, mais souhaitent davantage d’informations juridiques. Profes¬sion structurée, dynamique, moder¬nisée, elle contribue largement à l’amélioration des règles de droit. « Nous sommes des témoins privi¬légiés de la société, situés entre le législateur et le citoyen. Qui plus est, nous sommes très écoutés par les pouvoirs publics ». C’est pour cela que la chambre va organiser chaque mois des conférences-débats auprès du grand public sur des sujets le concernant particulièrement, mais aussi sur des sujets d’actualité.

Un site nouvelle génération

Enfin, la troisième piste de travail sera à l’endroit des confrères. Au¬jourd’hui, ces derniers sont inon¬dés d’informations. Ils ont besoin d’échanger quant au fonctionne¬ment de leur étude au quotidien. Internet viendra à leur aide avec un site nouvelle génération, aussi bien sur l’extranet (informations pour les clients) que sur l’Intranet. Une sorte de banque de données d’informa¬tions aussi centralisées que sécuri¬sées.
L’interprofessionnalité n’est pas en reste, particulièrement à Lyon. « Je tiens à noter le plaisir que j’ai à travailler en excellente collabora¬tion avec les avocats et les experts-comptables et ce malgré les troubles qui ont pu être générés au niveau national par certains rapports. Notre démarche est constructive et s’inscrit naturellement dans le respect des prérogatives et des compétences de chacun. »
Cela n’empêche nullement Me Jean-Pierre Prohaszka d’insister sur le fait que la sécurité juridique et la force apportée par l’acte authentique du notaire sont sans commune mesure avec les actes existants dans d’autres systèmes juridiques.

Michel Godet




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide