Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Merci Chef !

le - - Actualités

Merci Chef !
Photo : Michel GODET

.

Beaucoup a été dit et écrit sur Paul Bocuse, qui vient de nous quitter à l'âge de 91 ans, sa vie, son œuvre, inégalable. Si le « cuisinier du siècle » avait ses quartiers à Collonges-au-Mont-d'or, au nord de Lyon, son histoire s'est également inscrite dans les Monts du Lyonnais, plus précisément au col de Luère sur la commune de Pollionnay, là où Eugénie Brazier régalait les Lyonnais venus se mettre au vert, les week-ends et à la belle saison. Ouvert en 1929, son établissement obtiendra la troisième étoile Michelin (idem pour son restaurant lyonnais de la rue Royale), une première pour une femme chef.

C'est chez la Mère Brazier version campagne que le jeune Paul Bocuse, 20 ans et fraichement démobilisé, fera son apprentissage à partir de 1946, gravissant le col à bicyclette. Un apprentissage de cuisinier, mais pas seulement : « C'était l'école de la vie, j'y ai appris à traire les vaches, à faire la lessive, à repasser, à cultiver les légumes dans un potager. La mère ne nous accordait jamais aucun jour de repos », raconte Paul Bocuse dans Des fourchettes dans les étoiles (2010, Fayard). Une « éducation » qui le marquera à tout jamais : « Il faut travailler comme si on allait mourir à 100 ans et vivre comme si on devait mourir demain », aimait à dire Monsieur Paul.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide