Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Messimy - A propos du monument aux morts de 1921

le - - Territoires - Vallons du Lyonnais

Messimy - A propos du monument aux morts de 1921
C'est le 6 juillet 1919 que le maire, Nicolas Monvernay, invite le conseil municipal à organiser une souscription publique destinée à ériger un monument à la mémoire des soldats morts pour la patrie. La commune y participera pour 500 F. En 1920, les familles des disparus sont consultées sur le choix de l'emplacement de ce monument. Sur 48 réponses parvenues à la mairie, 31 préfèrent le cimetière, 2 la place publique et 3 laissent libre choix à la commission.

Le 24 octobre de la même année, la commune décide, afin de rendre un hommage respectueux à la mémoire de ses enfants morts au champ d’honneur et de leur témoigner sa reconnaissance, de céder gratuitement aux familles et à perpétuité des places au cimetière soit autour du monument soit dans une autre partie du terrain.

Les familles qui voudront avoir une place autour du monument commémoratif devront se conformer à un modèle simple et uniforme adopté par le conseil municipal.
Il faut, dit le conseil municipal « qu’entre ces héros qui ont partagé les mêmes souffrances, qui ont fait également le sacrifice de leur vie pour le pays et qui vont maintenant reposer côte à côte, il n’y ait aucune distinction de condition ni de fortune. » Ces concessions, tout en étant la propriété des familles, ne pourront recevoir d’autres corps et seront exclusivement réservées aux morts de la Grande Guerre. Elles seront entretenues aux frais de la commune.
Le 17 avril 1921, un crédit de 100 F est voté pour les exhumations nécessaires pour libérer l’emplacement du monument aux morts. 200 F sont également votés pour les divers frais de transport et ré-inhumation des corps de militaires restitués à leurs familles. 150 F sont aussi votés pour le transfert autour du monument des corps des militaires déjà inhumés au cimetière dans le courant de la guerre. Quelque temps après, une commission est créée afin d’organiser la fête d’inauguration du monument. Elle est composée de M. Jean Parrel, maire, et de MM. Pierre Ville, Claude Frédière et Jean Depassio.
C’est le dimanche 30 octobre 1921 qu’à lieu l’inauguration dudit monument qui porte les noms des 52 enfants de Messimy morts pour la France. Elle est présidée par M. Paul Duquaire, sénateur, en présence de M. Pierre Lerail député, et de M. Raoul Serrulaz, conseiller général.
Le monument est en granit de Messimy. Son plan a été conçu par M. Revoux, architecte. Il a été exécuté par M. Geay, tailleur de pierre et mis en place par M. Lefaure, entrepreneur de maçonnerie. Les inscriptions ont été gravées par M. Gouttenoire. Son édification a coûté 8 160 F, somme couverte en partie par une souscription communale s’étant élevée à 7 106 F.
Le 2 juillet 1922, la commune envisage la création d’un livre d’or en collaboration avec l’Union des Poilus de Messimy, afin de « glorifier et perpétuer le souvenir des enfants de Messimy morts au champ d’honneur et à rappeler aussi ce qu’ils ont fait durant cette guerre. » Son utilité est jugée incontestable pour rappeler aux générations futures les immenses sacrifices consentis par notre petite commune ainsi que les hauts faits de ses enfants. MM. Ville et Boyrivent formeront la commission chargée de ce travail avec deux délégués de l’Union des Poilus de Messimy.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide