Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Millery : un peu d’histoire…

le - - Territoires

Millery : un peu d’histoire…
La population s'est groupée au sommet de la colline, au lieu de rencontre de deux routes romaines. La première reliait Lugdunum à Narbonne en passant par Vienne et la seconde appelé Strata Publica ou Strata Viennencis reliait le Forez à la province viennoise.

Ces deux voies de croissaient approximativement à la croix Maladière.

Le long de cette voie se trouvait un hospice destiné aux pèlerins, puis aux malades et aux infirmes. Une borne militaire remarquable devait marquer ce croisement. Millery signifie donc « lieu du milliaire » (ancêtre de nos bornes kilométriques).
Une autre hypothèse non confirmée serait que le nom de Millery viendrait de « mille rus ou ruis » (mille ruisseaux), à cause des nombreuses sources et puits du village. Le village s’est étoffé au fils des siècles, a brillamment développé sa production de vin puisque Rabelais l’appréciait en connaisseur.
Les guerres de religion ruinèrent le château de Montagny et la famille qui le possédait depuis le XIe siècle qui vint s’installer à Millery, actuellement le café de la Place puis à Combelande en 1751. En 1789, le village, avec ses 1 600 habitants, plus important que Givors, est chef-lieu de canton.
Le blason : « D’azur, à la bande d’argent, rempli de gueules, accompagnée en chef d’un lion d’argent (des seigneurs de Montagny) en pointe (partie basse, gauche) d’un cep de vigne dit à l’antique, d’or fruité de pourpre ». Il a été homologué officiellement le 21 octobre 1992 par le conseil héraldique du Rhône.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide