Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Mornant : commémoration des combats du Pont Rompu

le - - Territoires - Balcons du Lyonnais

Mornant : commémoration des combats du Pont Rompu

Le dimanche 28 août à 10 h 30, plus de 100 personnes étaient présentes au Pont Rompu pour participer  à la commémoration des combats de la fin août 1944.

Fidèles au rendez-vous, la Gendarmerie et les pompiers étaient là ainsi que les comités des anciens combattants (Chaussan, section de la Loire, Fnaca Saint-Didier – Saint-Jean-de-Touslas - Saint-Maurice-sur-Dargoire, Fnaca région de Mornant - pompiers de Mornant), outre de nombreuses personnalités : les maires de Mornant et de Sainte-Sigolène, Yves Dutel et Dominique Freyssen, le vice-président du conseil Général Paul Delorme, le représentant de la Légion d'Honneur Roland Segear, et, bien sûr, les familles des victimes.
Dans un premier temps, Renaud Pfeffer procédait à un rappel détaillé des combats du Pont Rompu des 30 et 31 août 1944 , à partir du rapport officiel du sous-lieutenant Cellard, avec 20 Allemands tués et la récupération d'un important matériel militaire, et la victoire au bout qui permettait le sauvetage de la ville de Mornant.
C'est au cours de ces engagements que les combattants français eurent à déplorer un mort, Louis Guillaumont, originaire de Sainte-Sigolène et enterré provisoirement à Mornant dont une rue porte son nom, avant l'édification d'un monument qui lui est consacré au Pont Rompu. Il y eu également trois blessés décédés par la suite. Yves Dutel et Paul Delorme déposèrent chacun une gerbe, avant la Sonnerie aux morts, une minute de silence et l'interprétation de la Marseillaise.
Ensuite les maires de Mornant et de Sainte-Sigolène rendirent hommage aux combattants de l'Armée secrète en soulignant l'importance du devoir collectif de mémoire à transmettre aux jeunes générations, avec l'objectif premier de préserver la paix. Paul Delorme, quant à lui, s'inspira du poème « Liberté j'écris ton nom » pour s'élever contre la barberie, le nazisme et les camps de concentration, et contre tout ce qui s'oppose à la liberté, ce qui explique aujourd'hui le désir de divers peuples à réagir contre la dictature et à donner leur vie pour retrouver la liberté.
Une deuxième cérémonie eut lieu à l'autre monument aux morts avec dépôt de gerbes par les maires de Mornant et Sainte-Sigolène, Sonnerie aux morts, une minute de silence, le Chant des partisans, l'hymne européen et la Marseillaise pour conclure avant une allocution du maire de Sainte-Sigolène qui rendit hommage aux défunts mais également aux membres de la famille toujours fidèles au rendez-vous malgré l'éloignement de leurs domiciles.
Tout le monde se retrouvait ensuite à la mairie de Mornant pour un vin d'honneur rassembleur.

JR




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide