Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Musique - Crystal Fighters, un monde à part

le - - Actualités

Musique - Crystal Fighters, un monde à part
(© Pepe Brix hi)

Crystal Fighters est née de la rencontre entre Sebastian Pringle – chant, guitare -, Gilbert Vierich – guitare, percussion, programmation – et Graham W.

Dickson – guitare, percussion. Dès le départ, Crystal Fighters incorpore des instruments traditionnels basques dans ses compositions à l’image du txalaparta – un instrument de percussion composé de planches de bois de différentes essences, proche du xylophone ou du balafon. La culture basque et espagnole demeura le point commun de toutes leurs évolutions musicales, complétée par des influences allant de la new wave à l’électro punk, en passant par le funk, le rock psychédélique, la pop, l’électro…
En 2008, les Crystal Fighters signent sur le label français Kitsumé, sur lequel ils vont sortir les maxis I Love London et Xtatic Truth. Cependant, ils finiront par monter leur label, Zirkulo, sur lequel ils sortiront un premier album, Star Of Love, en octobre 2010. Cet opus est autant marqué par la musique traditionnelle basque que par la culture club et s’épanouit tant des univers électro que techno, folk ou encore pop. Un premier album qui instaure déjà une identité forte et montre tout le potentiel ensorcelant du groupe.
Le 27 mai dernier, Crystal Fighters débarque avec une nouvelle pépite, intitulée Cave Rave. Le groupe se retire dans les collines basques pour écrire l’album, en deux mois, et s’envole pour Los Angeles afin de produire les morceaux avec Justin Meldal- Fohnsen – un producteur, auteur, bassiste, multi-instrumentaliste américain qui a notamment travaillé avec Pink, M83, Charlotte Gainsbourg, Kid Rock, Nine Inch Nails, Beck, Goldfrapp… Cave Rave s’appuie toujours sur la culture basque pour traiter de grands thème comme la mort, l’amour, la folie, l’espoir… Ici, le groupe digère et interprète des influences allant des danses hispaniques et africaines à la musique électronique tribale mexicaine, au folk, rock… Par rapport à son prédécesseur, l’album est plus réfléchi, plus maitrisé, mieux construit. Crystal Fighters démontre dans cet opus une véritable maitrise des mélodies comme on peut le constater dans les titres Bridge of Bones ou These Nights. Mais, le groupe montre également qu’il sait parfaitement placer et doser ses montées d’énergie avec des morceaux comme Separator ou encore l’imparable Are We One.
Crystal Fighters est autant capable de vous faire danser que d’adoucir vos moeurs en vous embarquant dans des prestations scéniques qui ne vous laisseront pas indifférents.

Olivier Trojani


Kao – Ninkasi, 267 Rue Marcel- Mérieux Lyon (69) ; www.ninkasi.fr, www.crystalfighters.com.
Mer. 30 octobre à 20 h 30, 18 €.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide