Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Pomeys joue le jeu de l’intercommunalité

le - - Territoires - Monts du Lyonnais

Pomeys joue le jeu de l’intercommunalité
Vue de la commune du château de Pluvy (© Emilie Massard)

Au cœur des monts du Lyonnais, le village de Pomeys offre un cadre idéal pour de nombreuses familles souhaitant s’éloigner de la vie citadine.

A mi-chemin entre les deux métropoles rhônalpines que sont Lyon et Saint-Etienne, la commune voit ainsi sa population augmenter régulièrement.
Grâce notamment à son exposition privilégiée, le village a vu plusieurs lotissements se construire sur son territoire : près de 150 maisons individuelles sont sorties de terre sur les 20 dernières années. Quelques projets sont encore en cours mais les constructions seront bientôt règlementées par la création d’un Scot (schéma de cohérence territoriale), actuellement mis en place par le Simoly, syndicat mixte qui regroupe les communautés de communes des Hauts du Lyonnais, de Chamousset en Lyonnais et de Forez en Lyonnais.  
Le schéma a aussi pour objectif, comme dans toutes les zones rurales, de préserver les terrains agricoles. Aujourd’hui on compte une vingtaine d’exploitations sur la commune dont une dizaine de GAEC (groupements agricoles d’exploitation en commun). Les nouveaux habitants sont également attirés par la proximité de Saint-Symphorien-sur-Coise, chef-lieu de canton où ils trouvent tous les services nécessaires.
Mais la proximité de cette commune plus importante ne fait pas pour autant de Meys un village-dortoir. « Les habitants de Pomeys sont au maximum à 3 minutes de Saint-Symphorien », explique Jean-Claude Bonnard, maire de la commune : « Cette proximité facilite donc les échanges. On profite des services dont on ne pourrait pas bénéficier en étant isolés. Mutualiser les forces avec plusieurs communes nous permet d’offrir des services de meilleure qualité à la population ».
Beaucoup d’habitants de Pomeys travaillent dans la commune voisine mais la vie du village n’en pâtit pas pour autant, grâce à la présence d’un commerce multiservices, d’un café-restaurant, d’une auberge et de plusieurs gites. Et grâce au dynamisme de plusieurs associations qui elles aussi jouent le jeu de l’intercommunalité pour attirer des bénévoles et des adhérents.
La commune accueille également la base de loisirs d’Hurongues, elle aussi gérée par un syndicat mixte regroupant deux communautés de communes. Si la commune ne compte pas d’activité industrielle, cela pourrait bien changer d’ici quelques années avec la création d’une zone d’activité au lieu-dit le Plan, qui est en cours de viabilisation. Le rachat des terrains par la communauté de communes permettra bientôt de proposer des terrains adaptés à ce type d’entreprises.

Un riche patrimoine architectural

Pomeys possède un patrimoine architectural important, et la commune fait tout pour le préserver. Avec la réhabilitation de la mairie et des pierres de l’église ces dernières années, la municipalité tente de maintenir ce patrimoine dont les constructions sont majoritairement en pierres.
Pomeys compte également deux châteaux sur ses terres. Le château de Pluvy, dont l’architecture associe différents styles, abrite dans ses murs le siège du Simoly (Syndicat intercommunautaire des Monts du Lyonnais). Le château de Saconay, quant à lui, présente des éléments caractéristiques de l’époque féodale. On peut également citer la Neylière, maison appartenant aux pères maristes, nichée au cœur d’un parc de 4 hectares. La maison abrite dans ses locaux le Musée de l’Océanie, fruit de la découverte de l’art et des objets quotidiens ramenés par les pères maristes partis évangéliser cette lointaine partie du globe.

Emilie Massard


Repères

Nombre d’habitants : 1 050
Gentilé : les Pomeyères
Superficie :  1 310 hectares
Altitude (mairie) : 682 m




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide