Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Prison Saint-Joseph : début de la reconversion

le - - Actualités

Prison Saint-Joseph : début de la reconversion
(© D.R.)

Entre le quai Perrache et la rue Delandine, dans le 2e arrondissement de Lyon, la démolition de six bâtiments à peine achevée, le promoteur Ogic (filiale de Dentressangle Initiatives) débute les travaux de reconstruction de l’ilot Saint-Joseph, sous l’œil de l’architecte du projet, Jean-Jacques Ory, et sous le contrôle de l’architecte des Bâtiments de France, Frédéric Didier.

Car il s’agit de greffer des bâtiments contemporains sur des bâtiments érigés en 1831 par Louis-Pierre Baltard. L’enjeu est également de conserver un peu d’histoire, sans pour autant entretenir l’ambiance plus que glauque de l’établissement pénitencier, désaffecté seulement en 2009.
Au final, l’idée est de créer un îlot empreint de mixité et de verdure. Sur le quai, embrassant toute la longueur du tènement et conservant l’ancien bâtiment administratif de la prison, un ensemble tertiaire de 11 300 m² protégera tout l’îlot du tumulte automobile. Donnant sur le cours Suchet, un bâtiment d’origine est réhabilité. Il abritera une demi-douzaine de logements. Un autre petit bâtiment, sur la rue Delandine, reste sur place également pour accueillir les bureaux de l’association Habitat et Humanisme.

Au cœur de l’îlot : une brasserie et un espace culturel

Le cœur de l’îlot fait lui-aussi partie de la reconversion. Et quel cœur ! Organisées comme dans un cloître, les galeries en pierre serviront d’écrin à un parc paysager. En leur centre, la chapelle abritera une brasserie et un espace culturel géré par Habitat et Humanisme. Le tout sera ouvert au public en journée.
Le reste du projet est constitué de bâtiments neufs plus ou moins ouverts sur l’existant : trois immeubles de logements en accession (167 appartements) avec commerces en rez-de-chaussée, un bâtiment de 54 logements sociaux vendus à l’Opac du Rhône et une résidence intergénérationnelle Habitat et Humanisme de 110 logements. En sous-sol, 226 places de parking.
La première pierre du projet vient d’être posée, tandis que dans quelques temps, ce sera le tour du plan de reconversion de l’autre prison, Saint-Paul, qui sera investie par l’Université catholique de Lyon. Les architectes réfléchissent actuellement à la manière de conserver certaines « œuvres » des prisonniers, ainsi qu’une galerie souterraine (sous la rue Delandine) décorée de tableaux.
En attendant, les logements de l’îlot Saint-Joseph se vendent comme des petits pains ! En un an, 40 logements sur 63 mis en vente ont trouvé preneur (occupants et investisseurs). Stéphane Gouttenoire, directeur régional d’Ogic indique que de nombreux acquéreurs sont extérieurs à Lyon. Les tarifs sont en moyenne de 5 000 € le m². Côté bureaux, Ogic restera propriétaire des lieux et cherche de préférence un locataire unique, en affichant un loyer facial de 250 € le m².

A.R.


Les anciennes cellules feront place à des logements (270), des bureaux (11 300 m²), des commerces (6), des jardins (4 500 m²) et des espaces culturels. Au total, 28 000 m² de plancher, dont un tiers dans les locaux d’origine.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide