Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Quand la Mission Exultet enchante les paroissiens de Saint-Alexandre

le - - Territoires - Vallons du Lyonnais

Quand la Mission Exultet enchante les paroissiens de Saint-Alexandre
« Mais que veulent-ils bien vouloir venir nous dire ces jeunes du diocèse... Sont-ils là pour venir prendre du bon temps ? ». Telles étaient les interrogations d'un certain nombre de paroissiens de Saint-Alexandre plutôt sceptiques à l'annonce de cette première et à l'intérêt de cette mission ! Certes, il y avait à leur tête le père Erwan Simon que bon nombre d'entre eux avaient pu rencontrer alors qu'il était encore séminariste, mais quelle idée de cet Exultet à l'Ouest de Lyon ?

Une semaine plus tard, tous étaient unanimes pour reconnaître combien la présence de ces jeunes étudiants ou séminaristes ou engagés dans la vie professionnelle avait été bénéfique aux uns comme aux autres.

Et tous d’admettre combien les échanges au quotidien, d’un village à l’autre, avaient permis de dépasser les frontières générationnelles.
Un programme riche au quotidien où la liturgie avait toute sa place redonnant du sens à la célébration quotidienne de l’Eucharistie. La méditation, la prière, le chapelet, et l’Adoration, armes indispensables pour permettre aux jeunes de témoigner publiquement de leur foi de leur espérance en Jésus Christ.
Les paroissiens encore réunis le jeudi 12 juillet aux abords de la Chapelle de Larny témoignaient de leur profonde joie pour ces moments forts partagés, s’interrogeant sur la manière de donner une suite à pareil engagement.
Témoignage de Théophane 21 ans : « Savez-vous ce que signifie le mot Exultet : « chant liturgique, à l’ouverture de la veillée pascale, le samedi saint, qui évoque la traversée de la mer Rouge lors de l’Exode et célèbre la Pâque du Christ ». Je peux témoigner du fait que j'ai vécu un véritable passage, comme Moïse et son peuple lors de la sortie d'Egypte pendant cette semaine de mission, du 6 au 12 juillet, dans la paroisse Saint-Alexandre.
Passage physique dans les rues des différents villages de la paroisse. Nous étions deux par deux à proposer le menu / programme du jour (activités, veillées de prière), à partager notre bonheur avec ces personnes qui montrent une vraie faim de Dieu.  
Je me souviens de cette rencontre avec le père Erwan d'une gérante de magasin avec qui nous avons eu une très simple et très belle discussion, de ce jeune homme qui nous reçoit chez lui touché par l'invitation à la veillée de prière et nous renvoie chargés de paquets de chips, de ce couple de paroissiens qui  témoigne de sa fidélité dans la foi malgré l'hostilité de sa famille.  
Passage, aller-retour d’une rive à l’autre : entre d'un côté le ressourcement spirituel, à travers la prière des heures, le chapelet, la messe et l'adoration, qui permet de ne pas perdre de vue l'essentiel et de l'autre  la rencontre des paroissiens et habitants des différents villages. J'ai senti combien ces deux temps sont complémentaires et s’enrichissent mutuellement. Centrée sur le Christ, la mission trouve tout son sens et m'a permis de ne pas perdre de vue celui pour qui j'étais là.
Passage, transformation de ma vision de l'Eglise, cette Eglise que j'ai vraiment appris à aimer pendant cette semaine : j'ai été édifié par l'engagement des gens dans les différentes missions paroissiales, par leur accueil chaque jour : petits déjeuners de roi, repas préparés avec amour, ou cette carte de Marie qui me fut offerte à la fin de la semaine par une paroissienne. Les conversations que j'ai eues avec ces grands parents dans la foi m'ont beaucoup marqué, je me rends compte comme ce lien ecclésial est précieux.  
Passage sans encombrements, car toute cette semaine s'est déroulée dans la plus grande simplicité : les rencontres, les temps partagés, la prière. J'ai été touché par cette simplicité, il n'y avait aucune attente sur ce qui doit se passer, on faisait confiance à l'Esprit saint ! Me revient en mémoire ce beau moment où, lors d'une veillée, chacun a pu confier ses intentions de prières, très simplement.
Passager que je suis, qui termine son voyage, fin pas toujours facile à vivre tant les liens créés sont forts, entre nous les missionnaires et avec toutes les personnes rencontrées. Mais cette expérience nous sert d'envoi en mission et me fait prendre conscience du rôle de témoin que j'ai à jouer là où je suis.   
Ces 5 jours de mission m'ont permis un réel passage qui m'a fait redécouvrir celui que j'étais venu annoncer : le Christ ressuscité, vivant et à l'œuvre dans nos cœurs ! »




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide