Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Rameur cherche généreux

le - - Territoires

Rameur cherche généreux
sponsors Le Team Zoukhati, sous les traits du rameur Jean-Christophe Lagrange lance un appel à sponsors et partenaires financiers. Son aventure de la traversée de l'Atlantique à la rame dans la course « Bouvet-Guyanne » commence par l'exploit à terre. Sur les terres dauphinoises et dans son garage à Chèzeneuve à côté de Bourgoin-Jallieu, avec la fabrication à la main de son embarcation.

sponsors Le Team Zoukhati, sous les traits du rameur Jean-Christophe Lagrange lance un appel à sponsors et partenaires financiers.

sponsors
Le Team Zoukhati, sous les traits du rameur Jean-Christophe Lagrange lance un appel à sponsors et partenaires financiers. Son aventure de la traversée de l’Atlantique à la rame dans la course « Bouvet-Guyanne » commence par l’exploit à terre. Sur les terres dauphinoises et dans son garage à Chèzeneuve à côté de Bourgoin-Jallieu, avec la fabrication à la main de son embarcation.


Et surtout de son financement. Le bateau, autrement appelé la « Quenelle magique » nécessite un budget de 8 000 € environ, et notre homme, professeur de lycée, pour valeureux qu’il soit, ne dispose pas d’une fortune personnelle, et n’a malheureusement pas gagné au loto : « A un an pile du départ, la stratification de la coque prend fin, explique M. Lagrange. Enfin presque, car c’est la crise ... de fibre. Il faut attendre la livraison de la fibre de verre pour finir les quelques longueurs encore manquantes. Alors en faisant contre mauvaise fortune, l’étape suivante a déjà commencé : la mise en place des aménagements de la coque. La couchette est confortable (si si, un peu étroite mais présente au fond !), la partie rame prend forme avec le cockpit « complet », et le triangle avant est découpé avant la mise en place des trappes de stockage. Mais comme c’est la crise, c’est surtout l’aspect financier du programme qu’il va falloir faire avancer. Si autour de moi, l’idée folle de traverser l’atlantique à la rame passionne, je n’arrive pas transmettre ce feu à des partenaires.

A un an du départ, et malgré l’avancement du bateau, ainsi que l’engagement dans le projet, il me faut rapidement concrétiser ; un autre aspect de la rame. Aussi, si votre carnet d’adresse regorge d’une connaissance qui pourrait accueillir chaleureusement mon programme, je vous remercie de bien vouloir nous mettre en contact.

Encore 365 jours pour monter un rêve. 365 jours à faire rêver avant d’être sur l’eau. 365 jours pour construire un défi humain et sportif d’ampleur. 365 jours c’est long, mais à l’échelle de ce défi , cela va aller très vite. »




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide