Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Sébastien Langre, bénévole au grand coeur

le - - Actualités

Sébastien Langre, bénévole au grand coeur
(© DR)

Lundi 25 novembre, premier jour de la 29e campagne d’hiver des Restos du cœur.

Au centre de distribution Maisons Neuves, dans le troisième arrondissement de Lyon, Sébastien Langre, bénévole depuis cinq ans, est stupéfait devant le nombre de bénéficiaires qui viennent chercher leur colis alimentaire. « C’était noir de monde. Je n’ai jamais vu ça ! » Arrivé aux Restos un peu par hasard parce qu’il avait du temps libre et surtout pour s’engager auprès des personnes démunies, ce jeune père (des jumelles) au foyer propose ses compétences en informatique à l’association de Coluche. Il commence alors par créer les sites Internet et Intranet du centre départemental du Rhône qu’il met à jour régulièrement. Puis, très vite, il s’implique aux activités de distribution et d’inscriptions. Et il s’occupe également du suivi de centre au « camion du cœur », qui emploie 200 bénévoles à tour de rôle. Pour ce dernier, pas besoin de s’inscrire, l’accueil est inconditionnel. « L ‘objectif du camion est bien-sûr d’offrir un repas chaud, mais aussi de tisser un lien social. Des gens ont faim mais d’autres ont surtout besoin de parler. Certains sont en grande détresse et échanger quelques mots autour d’une soupe de légumes frais cultivés par les salariés en insertion des « jardins du cœur » leur fait du bien. Ils se sentent moins seuls. Chaque soir, 200 à 300 personnes se retrouvent pour partager un repas complet cuisiné au centre des Restos. Vendredi dernier, nous avons accueilli 500 personnes, c’est beaucoup… » Derrière ce constat un peu inquiétant, Sébastien Langre affiche un sourire et un optimisme naturels. Il amorce cette nouvelle saison avec son dynamisme habituel. La campagne d’été, qu’il soutient chaque année, est un indice. Réservée aux plus démunis, elle a dû faire face à une demande accrue. Sébastien sait que la précarité ne fait qu’augmenter et que désormais nul n’est à l’abri de difficultés financières. « De l’étudiant à la grand-mère, des femmes seules avec enfants, des familles, des gens de tous âges viennent frapper à la porte des Restos. Certains ne s’en sortent pas et viennent depuis longtemps. D’autres, en revanche, sont au-dessus des barèmes d’admission et sont refusés lors de l’inscription. C’est difficile de leur expliquer qu’ils ne pourront pas recevoir de colis repas, qu’ils n’ont pas droit à l’aide des Restos. C’est horrible. Mais ils doivent pouvoir gérer leur budget. » Malheureusement, c’est ce qui pose souvent un gros problème aux personnes en difficulté financière. Aussi les Restos du cœur du Rhône mettent en place un service de gestion budgétaire encadré par des bénévoles qui seront spécialement formés par un organisme et qui pourront alors aider les bénéficiaires à assumer leur situation financière. Cette nouvelle activité s’inscrit dans le cadre du travail d’accompagnement souhaité par Coluche, en dehors de l’aide alimentaire. Catherine Ruscica, la présidente des Restos du cœur du Rhône explique : « Nous développons des activités inconditionnelles, non soumises à des conditions de ressources, telles que les coins café, coiffure, bébés, vestiaires, espaces livres, ateliers de français, soutien scolaire et encourageons l’insertion par l’activité professionnelle au travers de quatre ateliers : « jardins du cœur », espaces verts, rénovation habitat et atelier logistique. » Comme les 2 200 bénévoles répartis entre les 25 centres du département et le camion, Sébastien Langre accueille les bénéficiaires avec une bonne humeur spontanée, car avant le soutien matériel, ce qu’ils viennent chercher c’est un peu de chaleur humaine. « Certains ont parfois honte de venir, on les met en confiance. On est là pour les aider, sans pour autant tisser de liens affectifs. Quand on obtient un sourire en échange, c’est déjà ça de gagné. C’est une grande satisfaction de voir ceux qui s’en sortent. Car la vie n’est pas facile tous les jours… », raconte Sébastien qui se déplace en fauteuil roulant.


A. G.-P.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide