Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Saint-Etienne Métropole - La Stas poursuit sous l'enseigne Veolia pour 9 ans

le - - Actualités

Saint-Etienne Métropole - La Stas poursuit sous l'enseigne Veolia pour 9 ans
Saint-Etienne Métropole signe avec Veolia le nouveau contrat de délégation de service public pour l'exploitation des transports urbains de l'agglomération. Une continuité dans la gestion des transports avec un certain nombre d'améliorations essentiellement tarifaires pour des publics ciblés.

Veolia, actuel délégataire de la gestion des transports urbains de Saint-Etienne Métropole, a été renouvelé dans un nouveau contrat de délégation de service public prenant effet au 1er juillet prochain pour 9 années.

Veolia transport urbain était le seul candidat ayant déposé une offre après que deux autres groupes, Keolis et RATP développement, aient renoncé à maintenir leur offre initiale. La négociation du contrat s'est poursuivie depuis octobre dernier avec Veolia sans concurrence si ce n'est celle d'une société publique locale qu'avait envisagé de créer Saint-Etienne Métropole pour reprendre l'exploitation du réseau Stas. L'agglomération n'a pas opté pour cette hypothèse considérant que le contrat avec Veolia Transport devenu en cours de route Veolia-Transdev, par l'accord entre les deux opérateurs, était équilibré. La négociation a permis en effet de réduire de 3,5 M€ le montant de la contribution annuelle de Saint-Etienne Métropole revendiqué par Veolia au départ. Elle a été établie à 28,7 M€, soit 1 M€ supérieur à la contribution convenue dans le précédent contrat. Le financement global des transports s'élève pour Saint-Etienne Métropole à 38,8 M€ annuels en comprenant l'apport aux autres entreprises affrétées, de 10,1 M€.
Dans le nouveau contrat, de nombreuses évolutions tarifaires ont été apportées : suppression de la zone Gier, unifiant ainsi les tarifs sur l'ensemble de l'agglomération, mise en place d'un tarif spécial pour les étudiants, mise en place d'un tarif à moitié prix pour les bénéficiaires de la CMU, élargissement à l'agglomération du service à la demande déjà en place à Saint-Etienne pour les personnes handicapées à plus de 80 %.
La nouvelle convention introduit le principe incitatif d'un bonus/malus de 200 000 € selon les résultats d'exploitation, de 250 000 € en fonction du niveau de qualité de service. Il est convenu enfin dans l'accord de l'acquisition par Saint-Etienne Métropole de trois rames de tramway supplémentaires d'ici 2015, un investissement de 7,5 M€ auquel le délégataire participerait à hauteur de 1 M€.
L'approbation de la nouvelle convention par le conseil communautaire n'a pas fait l'unanimité, même si les élus communistes, tout en émettant des réserves de confiance envers Veolia, se rallient à la décision. Le groupe d'opposition qui s'est abstenu argue par la voix d'Agnès Chanal du « manque d'ambition de cette convention qui ne répond pas aux demandes de la population ». Critique reprise par Anne de Beaumont pour les Verts estimant que les questions fondamentales d'évolution de la qualité du service n'ont pas été abordées. La convention a été approuvée avec 9 abstentions.
Daniel Brignon


Un nouveau plan multimédia dans les écoles

Saint-Etienne Métropole s'était engagée dès 1998 sur un programme d'équipement multimédia des écoles publiques et privées de son territoire. L'agglomération poursuit cet effort à travers un nouveau plan d'investissement de 2,5 M€ sur trois ans.

Le plan multimédia dans les écoles 2009-2011 s'est traduit par l'installation de 1 300 ordinateurs, 540 ordinateurs portables, 443 vidéo projecteurs et 23 tableaux blancs interactifs dans les écoles indistinctement publiques et privées, soit 300 écoles du territoire réparties sur 41 communes. Saint-Etienne Métropole poursuit l'équipement à travers un nouveau plan triennal approuvé unanimement au dernier conseil communautaire, portant sur un investissement de 2,5 M€ sur la période de 2012-2014. Il s'agit de renouveler l'équipement et aussi de le compléter pour atteindre l'objectif d'un ordinateur pour 10 élèves au lieu de 12 actuellement. Il s'agit de répondre également à de nouvelles demandes de tablettes numériques notamment. Le plan triennal prévoit encore l'équipement de plusieurs classes numérique mobiles, à la disposition des écoles, et d'expérimenter l'aménagement d'une classe numérique pensée spécialement pour cet usage dans une école en rénovation ou en construction.
Le nouveau plan prévoit dans une enveloppe de fonctionnement de 230 000 € annuels un renforcement de la maintenance des équipements par le recrutement d'un ingénieur complémentaire aux deux agents dédiés à ce service, et une concertation renforcée avec les usagers, enseignants et parents, désormais visités chaque trimestre.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide