Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

Saint-Martin-en-Haut - Une deuxième salle en projet au cinéma Paradiso

le - - Territoires - Monts du Lyonnais

Saint-Martin-en-Haut - Une deuxième salle en projet au cinéma Paradiso
Le nombre d'entrées ne cesse d'augmenter chaque année au Paradiso. Il était de 22 280 entrées après la rénovation de la salle en 2003, pour 496 séances et 130 films, il a plus que doubler actuellement. Pour satisfaire sa nombreuse et fidèle clientèle l'association du Paradiso projette de créer une nouvelle salle au dessous de l'actuelle d'une capacité de 110 places.

Elle vient d’obtenir l’accord de la mairie, propriétaire du bâtiment.

Les travaux pourraient débuter au cours du deuxième trimestre 2012 pour s’achever en fin d’année. Ils nécessiteraient un important terrassement en sous-sol. L’entrée se ferait par le hall actuel, au bout du couloir serait créé l’accès à la nouvelle salle avec escaliers et ascenseur qui nécessiteront un aménagement sur la cour vers la salle de sports des Cherchères. 
Les raisons de créer une deuxième salle au Paradiso : améliorer l’offre art et essai en exploitant au mieux les films (plus de séances), améliorer les horaires afin que les films grand public ne soient pas diffusés  au détriment des autres. Permettre un vrai choix  pour contenter deux publics différents à la même heure de projection. Atteindre des publics spécifiques en proposant une programmation diverse et plus adaptée (jeunes et seniors). Obtenir le label Patrimoine. Répondre à la demande des distributeurs en exploitant leur film dans la durée. Pour le festival jeune public Cinéfilou, les classes de différents niveaux pourront visionner en même temps deux films différents adaptés à l’âge des enfants. La possibilité de programmer plusieurs fois un même film lors du Festi’Vache  (rencontres cinématographiques autour du monde rural), jusqu’à maintenant une seule projection par film avec une obligation d’horaire pas toujours adaptée. Toujours dans le cadre du Festi’Vache : permettre des projections pour enfants dans une vraie salle plutôt que dans une salle de réunion. Libérer un espace dédié à la culture cinématographique sans contrainte de temps (débats, intervention d’associations, rencontres avec des réalisateurs, acteurs…). Pour l’éducation à l’image des jeunes (séances du Chaton) une salle plus petite permettrait un travail plus efficace et plus convivial. Une salle annexe serait utilisée pour les ateliers, évitant ainsi les allées et venues des groupes.  Elle serait également utilisée pour recevoir le public lors des séances du ciné Collection et séances du Chat. Elle servirait aussi pour la réception des réalisateurs et intervenants (vernissage, apéritifs…). Une mise aux normes de toilettes pour handicapés pourrait être envisagée. De nouveaux concepts sont en projets et ne peuvent être mis en place sans certains aménagements.  Conforter l’essor et la montée en puissance du cinéma Paradiso en affirmant l’image d’un cinéma en plein développement.


Chiffres

Le coût du projet : 645 540 €. Son projet de financement : apport en fonds propres : 35 540 € ; emprunt : 100 000 € ; SFEIC (Fédération nationale des cinémas français) droits acquis 43 000 €, avance sur droits 90 000 € ; subvention de la commune : 30 000 € ; subvention du conseil régional : 150 000 € ; subvention du CNC (Centre national du cinéma) : 182 000 € ; subvention réserve parlementaire : 15 000 €. Repères : 1, le nombre de salarié au Paradiso (le directeur) ; 120, le nombre de bénévoles ; 301, le nombre de films projetés en 2012 ; 1 314, le nombre de séances en 2012 ; 49 600, le nombre d’entrées en 2012 ; 3 672, le nombre d’entrées actuellement pour le film Intouchables.




MatOz
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

L'Essor Rhône Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhônes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide